Attention : Vous vous trouvez sur la nouvelle version d'Enseignons.be présentée ici par son président. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous le signaler via notre formulaire de contact..
02 Oct 2014

Joëlle Milquet inspire les humoristes

MilquetNotre nouvelle Ministre de l’Enseignement obligatoire aura fait la Une des médias cette semaine. Il faut dire que Joëlle Milquet – et c’est un bonheur – n’a pas sa langue en poche. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, elle ne laisse personne indifférent. C’est une femme entière, une fonceuse, une grande gueule au sens le plus noble du terme. Bref, c’est une politique, une vraie. Et les politiques, cela ose tout… c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

Qui aura Joëlle Milquet comme collègue?

Dimanche dernier, elle était l’invitée de Pascal Vrebos sur RTL-TVI. L’homme, taquin, lui demande si elle serait prête à enseigner pendant une semaine. Et Joëlle, elle répond « oui », sans hésiter. Même si c’est « dans une école pas facile »? « Avec plaisir », lance-t-elle. Les enseignants qui se trouvaient devant leur poste de télévision ont alors esquissé un sourire. « Chiche? » ont-ils pensé…  Il n’en fallait  en tout cas pas plus à Thomas Gunzig, qui lui a consacré son Café serré (La Première-RTBF) du mardi. A notre future nouvelle collègue d’une semaine (si elle s’accroche jusque là…), il formule une série de conseils. Extraits : « Madame Milquet (…) Quand vous arriverez dans votre classe, surtout ne faites pas demi-tour. Non, l’endroit où vous vous trouvez n’est pas un chancre urbain ni une décharge ni le vestige d’une prison du Moyen-Âge. Regardez bien autour de vous : la lumière grésillante des néons, la peinture lépreuse, le tableau verdâtre et ses chicots de craie, le poster Îles de Paix 1997, les fenêtres pouilleuses derrière lesquelles achève de se décomposer un pigeon mort. Oui, c’est une classe ou bien ce qu’il en reste après 20 ans de saines mesures d’économie. Et ce qui croupit au fond d’un seau en plastique dans un innommable bouillon gris, ce n’est pas un cadavre d’opossum mais une éponge. L’éponge avec laquelle vous allez effacer le tableau et qui laissera sur vos doigts durant toute la journée l’odeur fétide de la vomissure. »

« Bon, à présent, il va être temps de commencer votre cours. Alors, remarque importante, l’élève d’aujourd’hui n’est méchant qu’en apparence. Ne voyez dès lors aucune malice derrière les « Madame, t’es grosse ! » ou les « parle-moi pas tepu ! ». Ces élèves ont en réalité un cœur gros comme ça, capable de réelles passions qui en conduira certains à vous dire « Madame t’es bonne! » ».

« Madame, t’es bonne! »

« Ah oui, une chose encore. L’esprit de cette jeunesse moderne s’est modelé sur la forme d’un fil Facebook. Par conséquent, si vous parviendrez bel et bien à avoir un peu de leur attention, ce ne sera pas pendant plus de deux minutes d’affilée. Et surtout, ce ne sera jamais tous ensemble. Ce que vous aurez fini par expliquer à Younes, il faudra le répéter à Dylan qui n’avait pas de crayon et puis à Stacie qui n’avait pas de feuille et puis à Cindy dont le stylo avait coulé et puis à Jérémie qui essaye de lécher les seins de Laetitia à travers son top H&M. »

Voilà la Ministre avertie. Car il vrai que donner cours pendant une semaine dans une école, c’est vraiment différent. La direction n’est pas là pour vous offrir un bouquet de fleurs… et il n’y a aucun journaliste. Et puisque le chef de Cabinet vient de démissionner, personne ne pourra lui rappeler les prénoms des élèves… Il faudra assurer seule, comme une grande.

Une ligne « SOS Milquet » a été mise en place au Ministère

Tiens, puisqu’on en parle, c’est vrai que la patronne vient justement de perdre une bonne partie de son équipe. La Libre Belgique parle de « débandade »… 7 sur 7 titre « Milquet abandonnée de tous ». Nous, nous avons sobrement indiqué que notre Joëlle devait faire le ménage parmi ses collaborateurs, certains n’acceptant visiblement pas d’être bousculés dans leur petit confort. Le caractère « soupe au lait » de la dame est bien connu. Mais c’est avant tout la culture de travail différente, calquée sur celle du fédéral, qui agacerait…

Reste que perdre une dizaine de conseillers et collaborateurs d’un seul coup, c’est un peu ennuyeux. Vu les défis à relever en terme d’enseignement au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui dispose d’ailleurs du portefeuille le plus important, et le Budget qui se négocie pour le moment… Il ne faudrait pas que d’autres experts quittent à leur tour le navire.

Journaliste à l’Avenir et chroniqueur sur Bel RTL, Xavier Diskeuve a imaginé que le Ministère pourrait proposer des primes aux membres du cabinet Milquet, pour qu’ils ne démissionnent pas.

« Diverses mesures ont été prises pour enrayer l’hémorragie et conserver un peu de personnel expérimenté. Une ligne « SOS cabinet Milquet » a été mise en place, où chacun peut se confier plutôt que de commettre l’irréparable. La Croix-Rouge elle-même s’est installée aux abords du cabinet afin de recueillir le personnel qui aurait besoin d’une assistance médicale ou psychologique.

Des primes ont même été proposées aux membres du cabinet, pour qu’ils ne démissionnent pas, ainsi qu’une série de bonus: un kilo de poires du Limbourg, l’intégrale des films des frères Dardenne (en blu-ray), le nouvel album de U2, deux places gratuites pour le concert de Mireille Mathieu, deux invitations à l’inauguration de la gare de Mons…

Rebondissement toutefois ce mercredi lorsqu’on a appris que Joëlle Milquet elle-même menaçait de s’enfuir du cabinet Milquet.

Elle a déclaré à un journaliste avoir de plus en plus de mal à endurer le tempérament irascible et les sautes d’humeur incessantes de la nouvelle ministre (elle a toutefois prétendu par la suite que c’était du « off »).

A l’entendre, même Joëlle Milquet ne supporterait plus Joëlle Milquet  !  

Soucieux qu’elle soit patiente à l’égard d’elle-même et demeure à son poste, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte lui a aussitôt proposé quatre places gratuites pour le concert de Mireille Mathieu. »

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.