Une enseignante voilée obtient le droit de donner cours

Une enseignante musulmane, professeur de mathématiques et de physique dans une école communale de Charleroi, a obtenu devant la justice le droit de faire cours en portant le voile. En début d’année scolaire, la direction de l’école, qui dépend de la ville de Charleroi, a demandé à la jeune femme de retirer le voile qu’elle portait en classe depuis deux ans et demi. L’enseignante a refusé et a porté l’affaire en justice. En première instance, le tribunal de Charleroi a donné raison à la direction, au nom d’un décret sur la « neutralité » de la Communauté française de Belgique (l’institution compétente pour l’enseignement francophone en Wallonie et à Bruxelles).

Ce décret, pour le subventionné, stipule à son article 5 que « le personnel de l’enseignement officiel subventionné (…) refuse de témoigner en faveur d’un système philosophique ou politique quel qu’il soit. II veille toutefois à dénoncer les atteintes aux principes démocratiques, les atteintes aux droits de l’homme et les actes ou propos racistes, xénophobes ou révisionnistes. Il veille, de surcroît, à ce que, sous son autorité, ne se développent ni le prosélytisme religieux ou philosophique, ni le militantisme politique organisé par ou pour les élèves. »

La Justice avait alors estimé que le port du voile était une manifestation d’un attachement à une religion – l’Islam – et donc à un système philosophique.

Le droit de porter le voile en classe?

La Cour d’appel de Mons vient cependant de casser cet arrêt. Elle justifie sa décision par le fait que le décret « neutralité » n’est valable que pour les écoles dépendant directement du réseau de la Communauté française. L’école où enseigne le professeur dépend elle de la ville de Charleroi (enseignement subventionné). Cette dernière ne serait donc pas concernée puisque la ville n’a pas précisé dans ses règlements qu’elle interdisait à ses enseignants le port de signes religieux. Un jugement sur la forme donc et non sur le fond.

L’enseignante doit être maintenant réintégrée dans les 10 jours, elle et son foulard islamique. La ville pourrait se pourvoir en cassation et invoquer le respect du décret « neutralité » portant sur l’enseignement officiel subventionné cette fois.

Le tribunal a tenu à ajouter qu‘ »il autorise le port de signes religieux par les enseignants, qu’il s’agisse du foulard, de la kippa ou d’une croix, du moment que l’on ne cherche pas à imposer ses opinions. » On peut tout de même se poser la question suivante : porter le foulard  – dont on sait aujourd’hui que rien ne l’impose dans le Coran – n’est-ce pas manifester une préférence pour une interprétation dure et radicale de cette religion, parfois opposée à la pratique de nombreux élèves? N’est-ce pas afficher un signe souvent interprété comme un symbole de la soumission de la femme à l’homme et ainsi aller à l’encontre des valeurs prônées au sein de nos écoles (émancipation, autonomie, égalité des sexes, respect…)? Ne risque-t-on pas de voir alors des professeurs, autres que titulaires de cours philosophiques, donner cours avec leurs croix, leurs étoiles de David, leurs kippas, etc.? Ces questions doivent être posées maintenant !1

  1. Le Soir – 11.03.10 []

Commentaires

  1. Salam dit :

    Pouvez-vous me dire si la photo représente la prof en question ou bien si c’est de la provoque… C’est quoi ça ?

  2. Catherine Tilquin dit :

    Que fera-t-on le jour où une femme en niqab (couverte de la tête aux pieds et gantée de noir), voudra donner cours?

    Cet avis de la Cour d’Appel va faire jurisprudence.

    Il est grand temps que la classe politique se positionne fermement sur ce sujet.

    Je ne suis pas contre à tout crin, mais que les choses soient claires.

    Cela étant, si « fréquenter » des femmes simplement « foulardées » ne me dérange pas fondamentalement (j’en connais plusieurs), il en va tout autrement pour le port de la burka et du niqab.

    Nos habitudes sociales veulent que lorsque nous nous parlons, nous ayons la possibilité de voir le visage de notre interlocuteur. C’est, chez nous, une marque de respect.

    Faisons ce que nous voulons dans la sphère privée, n’exportons pas notre vie privée. Un naturiste se promène-t-il nu à l’extérieur dans la vie de tous les jours? Non, même s’il considère que son mode de vie est le meilleur, il se plie aux conventions sociales.

    Le tout est de respecter la personne face à nous et cela dans les 2 sens.

    Dans un pays musulman, je ne me balade pas « découverte à outrance », dans mon pays, ne vous baladez pas « couverte à outrance » mesdames, c’est aussi cela l’intégration et la tolérance.

  3. franufle dit :

    Voilà une décision de justice qui démontrer la lâcheté et l’incapacité du législateur wallon. Quand les politiques vont-ils enfin décider l’interdiction de tout signe religieux ostentatoire dans l’ensemble des réseaux de la CF ?
    Mais le problème vient évidemment du fait que deux partis de la majorité ne tiennent pas du tout à heurter la sensibilité religieuse de leurs électeurs. Ainsi le CDH ex parti confessionnel qui a déjà utilisé sur ses listes une candidate voilée est très mal dans ses baskets. Et Ecolo avec la sortie de l’abbé Javaux n’a pas fini de pomper des voix au CDH.
    Sur le fond maintenant, je trouve très grave qu’un enseignant, qui se doit d’être neutre, puisse afficher maintenant ses opinions philosophiques par une affaire qui va faire jurisprudence.

  4. sophie dit :

    Quand je pense qu’ayant une fois mis des sapins de Noêl sur mes feuilles, des parents ont râlé auprès de la direction, que les christ ont été enlevés de toutes les classes, …. parce que cela ne plaisait pas . Pourquoi ces femmes auraient le droit de porter un signe religieux si les miens sont refusés. Comme toujours deux poids, deux mesures …

  5. Rédaction Actualité dit :

    @ Salam : il s’agit évidemment d’une photo prétexte.

  6. SALAM dit :

    C’est un prétexte islamophobe ?

  7. Rédaction Actualité dit :

    On ne peut taxer d’islamophobie tous les quotidiens et sites Internet qui illustrent leurs articles sur le voile par une femme… voilée.

  8. Jacquelijne dit :

    « Tolérance » « Respect des droits de l’homme » ….oui, bien sûr !!! Mais un peu « facile » …. pour accepter « tout et n’importe quoi » !
    Ce que j’aimerais, c’est une réponse claire des femmes qui portent le voile : pourquoi ? Répondre : « C’est écrit dans le Coran » … ne me satisfait pas ! …C’est écrit dans quel contexte ???
    « Ne pas provoquer le désir des hommes » …me fait « frémir » dans la notion d’égalité « hommes-femmes » !

  9. hedwige dit :

    Pourquoi les femmes doivent-elles porter sur elle une culpabilité supposée alors que ce sont les hommes qui ne savent pas se tenir!!! Que les hommes soient élevés dans le respect de TOUTES les femmes, voilées ou non et il n’y aurait plus de discussion autour d’un thème qui n’aurait plus de raison d’être.

    Quand j’entends… « On ne doit pas provoquer le désir des hommes » « Une femme est impure »…. je me dis que les hommes ont bien réussi dans leur conditionnement. Car certaines femmes croient effectivement que si un homme ne sait pas se tenir c’est parce qu’elle est provocante, ou impure. Le jour où j’arrêterai d’entendre des gamines de 13ans dire qu’elles sont moins valables qu’un garçon parce qu’elles n’ont pas de « bite »,ce jour-là je verrai peut-être le foulard autrement qu’un instrument de pouvoir de l’homme sur la femme. Et Dieu, Allah, Vishnou ou Brahma n’a rien à voir là-dedans.

  10. Nathahualpa dit :

    Ce débat n’aurait jamais dû avoir lieu d’être. La direction aurait dû, dès le premier jour de la prof en question, lui demander d’enlever son voile. Maintenant, il faut bien comprendre la prof qui, après plus de deux ans, se voit obligé de l’enlever.

    Personnellement, je trouve qu’elle n’aurait jamais dû enseigner avec son voile. Un prof doit être neutre à tout point de vue. Là, ce n’est évidemment pas le cas.

    On devrait interdire le voile (et d’autres « énormes » signes religieux) dans toutes les institutions publiques quelles qu’elles soient. Une de mes proches au SPF Finances. On leur a interdit de mettre une crèche dans leur bureau pendant la période de Noël!!!!! Mais on autorise le voile… Cherchez l’erreur!

  11. Thaliana dit :

    ++++ Hedwige!

  12. Jacques DELCOURT dit :

    Oh là, là… Je vais oser prendre le contrepied de tous les intervenants.
    J’ai vu un reportage à la RTBF dans une école anglaise: dans ce pays, on accepte tous les signes religieux chez les élèves, chez les profs et les choses se passent bien.
    Je pense également que la vraie neutralité passe par là.
    Le prof d’histoire est-il neutre ? Les livres choisis en français ne sont-ils pas marqués par la sensibilité du professeur ?
    Arrêtons l’hypocrisie où, alors, obligeons le port de l’uniforme mais nous ne changerons pas le coeur de l’homme.

    1. Yvonne dit :

      @ Jacques Delcourt
      Magnifique votre commentaire !

  13. Nathahualpa dit :

    J’ai envie de dire : le Royaume-Uni n’est pas la Belgique…

  14. hedwige dit :

    Je suis pour le port de l’uniforme.

  15. Biermans dit :

    Donc, si ce n’est pas contraire au règlement de travail, un professeur de religion catholique pourrait donner son cours avec le voile islamique ? lol

  16. matthieu dit :

    Pourquoi autoriser le voile alors qu’on ne peut plus dire congé de Noël mais congé d’hiver, congé de Pâques devient congé de printemps, congé de Toussaint devient congé d’automne…Nous ne pouvons plus chanter la chanson de Saint Nicolas car elle parle de prière.les crèches et les croix ont été retirées de nos écoles.
    Nous sommes dans un pays catholique et nous devons changer nos us et coutume pour ne pas froisser les autres religions. Cherchez l’erreur….

  17. Jacques DELCOURT dit :

    @ Matthieu pas nécessairement pour faire plaisir aux autres religions mais pour écouter la laïcité organisée, minorité qui impose ses vues à une majorité.
    Nous n’avons plus le droit d’être ce qu’on est.

  18. de Meulenaer dit :

    Cher Monsieur Delcourt,

    La neutralité est de mise pour tous et donc s’applique pour tout le monde. L’angleterre souffre également de ces voiles de toutes sortes. Que je sache, il n’y a pas encore de femme voilée au parlement anglais. Or nous avons Mahinur Ozdémir qui nous bafoue, une fois de plus le principe de neutralité. La neutralité est pour tout le monde et reconnue par tout le monde. Sinon, on remet nos croix chrétiennes dans nos classes de primaire et secondaire. Mais cela va « choquer les petites musulmanes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur voile »…bizarre n’est-ce pas..?

  19. JP dit :

    Que dire?
    Plus grand chose!
    C’est une provocation de plus!
    Politiques, nous vous jugerons aux prochaines élections!

  20. sunbul dit :

    A l’époque où je fréquentais l’école, il y avait des croix suspendues aux murs. Je ne peux nier que, je n’aimais pas ce croix diabolique par compassion pour Jésus, qui y était crucifier.
    De plus, l’enseignant priait chaque matin avec les élèves chrétiens sans même dire à nous les musulmans que nous ne sont pas concernés, alors que nous avions à peine 8 ou 9 ans, et répétions: « au nom de Dieu et de saint esprit amen ».
    En outre, les surveillantes étaient des soeurs qui, tout comme les femmes voilées, portait un foulard, nous avions de bonnes relations avec elles, car le fait qu’elles aient été chrétiennes, ne nous permettait pas de mettre en doute leurs qualités humaines. Il me semble qu’en tant que des enfants, nous étions plus tolérants que vous. Et si, le simple fait de voir une enseignante voilée, influence vos enfants à ce point, expliquez-moi comment cela se fait-il que les musulmans ne sont pas convertis en christianisme, alors que l’école même, faisait du prosélytisme ?
    Je trouve ridicule qu’on remette la croix juste parce que les musulmanes portent le voile. A moins d’avoir à nouveau la foi, ce qui est possible, car les apôtres mêmes n’ont-ils pas d’abord renier Jésus, puis témoignés en sa faveur après qu’il soit crucifié.
    Voici, ce qu’avait promis un apôtre à Jésus: « je te suivrais jusqu’à la mort ! » et voici, ce qu’il avait répondu : « je dirais amen, mais tu me reniera avant même que le coq ne chante 3 fois ! ». Les musulmans ne renierons pas Mohammed et même sans voile !

  21. Nadia dit :

    Pourquoi vous ne voulez pas comprendre que chacun est libre de s’habiller comme il le souhaite, il y a bien des profs en mini jupes alors pourquoi pas des profs voilées? cà n’a jamais posé de problème à ses élèves alors je ne comprends pas pourquoi s’acharne sur cette histoire comme si notre enseignement n’avait pas de plus gros soucis. Vous ne faites qu’hatisez la haine à l’égard des musulmans et vous ignorer que ce débat ne va qu’envenimer les choses… Et oui, grace à vous, le port du voile va se généraliser, croyez moi… On porte ce qu’on veut et aucune de vos lois ne viendra nous en empêcher et notez aussi que contrairement à ce que vous croyez c’est notre choix et non celui de notre père ou de notre mari. N’inventez pas l’histoire, acceptez la diffèrence! Enseignez la tolérance et lutter contre l’ignorance…

  22. Nadia dit :

    @sunbul, j’étais également dans une école catholique, y avait une croix au mur de chaque classe, je me promenais dans les couloir en saluant ‘ma soeur’, ‘ma mère’,… Elles étaient voilées du voile catholique (lol) et çà ne m’a jamis posé de problème, j’ai toujours su qu’au fond de moi j’étais musulmane et pourtant j’ai toujours suivi le cours de religion catholique, mes parents m’ont toujours appris le respect des autres religions…

  23. Nathahualpa dit :

    D’un côté, qui dit école catholique dit religion catholique. Cela me semble donc normal d’avoir de la religion à l’école. Certains profs font la prière, d’autres non; mais on ne doit pas juger cela car cela intervient dans l’enseignement de ce type d’école. Ceux qui ne veulent plus entendre parler de religion n’ont qu’à aller dans une école communale.

    Sinon, personnellement, je n’ai jamais vu une seule enseignante en minijupe. Je pense que, de toute façon, elle aurait des remarques sur sa tenue car cela en affecterait sa carrière.

    De toute façon, dans ce débat, chacun restera sur ses positions. Moi, je suis purement et simplement contre le port du voile dans n’importe quelle institution. Nous sommes dans un pays laïc à tradition catholique, qu’on respecte cela. Si l’un d’entre nous partait vivre en Iran (ou autre pays musulman) et que l’on nous demanderait de porter le voile, nous le ferions (et je suis presque sûre que nous serions obligées) car c’est la tradition du pays. Pourquoi ne pas faire la même chose ici?

    On nous parle du respect d’autrui, mais j’ai l’impression que ceux qui demandent cela oublie ce princip quand c’est à eux de l’appliquer…

  24. samuel dit :

    @ de Meulenaer,
    L’Angleterre ne « souffre » pas de ces voiles de toutes sortes. C’est un pays qui autorise le port de signes distinctifs, c’est dans la constitution et personne ne trouve à y redire. Les Anglais ont depuis longtemps appris à vivre avec.
    Il me semble que nous, au contraire, nous allons vers une société de plus en plus intolérante.
    Sous couvert de la neutralité, on en arrive à des extrémités insupportables.
    L’extrémisme n’est pas forcément l’apanage des religions. Le monde de la laïcité est aussi très bien chapeauté !

  25. albert v v dit :

    De grâce arrêtons de perdre notre temps dans des discussions stériles !!!
    D’autres vrais problèmes graves menacent nos enfants !
    La semaine dernière il y avait jeudi soir une conférence pour les parents sur le problème de la drogue à l’école.
    Moins de 5% des parents étaient présent !!!.
    Cela vous dérange que vos enfants soient assis à côté d’une élève portant le voile, mais si il est assis à côté d’un dealer… c’est pas grave !

  26. Muriel dit :

    Je suis fatiguée d’entendre et de lire des commentaires cohérents de la part de la majorité de la population belge mais qui ne se traduit pas dans les faits. Si tout le monde pense que le voile doit être interdit ( et je rejoins cet avis) si tout le monde est d’accord pour dire que c’est la loi du pays de résidence qui doit être suivie, si tout le monde est d’accord pour dire que nous ne pourrions certainement pas faire la quart de la moitié de ce que les immigrés se permettent, pourquoi continue-t-on toujours à mettre les mêmes au pouvoir. Le Belge par excellence rouspète beaucoup mais se mobilise peu … ou trop tard…

  27. Vigitarous dit :

    Chaqu’un est libre , et oui chaque enseignant doit d’abord exclure les préjugés pour pouvoir avoir les bonnes idées.Pourquoi interdir le voile? Personnellement, je ne pense pas que c’est choquant pour les petits ; on voit le visage ! Et alors ce fameux débat sur le voile ??! Interdir ce n’est que la mauvaise décision !Respectez-vous profs :) ça ME RAPPELLE LE CONFLIT ENTRE LES PROTESTANTS ET LES CATHOLIQUES AVANT ET LE RESULTAT C ETAIT QUOI !!!? :)

  28. Pas de niqab, çà pourrait être un pédophile caché :))
    Cela dit, le seul musulman qui rouspète sur le site, il le fait pour la photo (qui n’a rien d’extraordinaire d’ailleurs), et les musulmanes se taisent!!! Comme toujours…
    Bien pour la prof si ce sont ses convictions! Il faut lutter pour ses convictions! Mais dangereux: qui va imposer quoi et à qui? Evidemment il faut des règles, il faut du respect, mais aussi de l’EDUCATION. Celle-ci doit permettre de remettre en question des habitudes d’ailleurs qui n’ont pas force de tradition chez nous. La Belgique a ouvert ses portes aux étrangers par nécessité: main d’oeuvre beaucoup moins chère et surtout remonter la courbe descendante de la natalité. Maintenant ils gagnent bien et ont droit au chômage… Acceptons nos décisions!! Mais les étrangers qui viennent, nouveaux belges avec les mêmes droits, ont aussi leur devoir: adaptation, réceptivité, ouverture… Ils ne sont pas venus pour nous faire plaisir et résoudre nos problèmes sinon les leurs. Donc: finie la guerre ridicule et allons les négociations, puis les réglementations pour que tout ce bazard ridicule et hypocrite finisse une bonne fois pour toutes…

  29. alima dit :

    Le coup du « les musulmanes se taisent comme toujours » ne passe pas trop…Il faut parler pour dire quelque chose de censé, pas pour rabaisser les gens. Bref, je viens de lire tous les commentaires et étant musulmane, je peux vous dire qu une personne peut faire du prosélytisme avec ou sans hijab! Donc ne soyez pas naif, n’attendez pas que l’on vous explique. Quand vous étiez à l’école vous ne compreniez pas quelque chose, vous posiez une question au professeur cherchiez dans un dictionnaire, lisiez, analysiez les commentaires. Pourtant, je vois qu’ici on se permet de parler sans même avoir lu le livre ou vous trouverez vos réponses,le Coran ou demander à des personnes compétentes.Aller lire, chercher le pourquoi du comment, aller vous rester toute votre vie à poser les mêmes questions? Mais, on se permet de parler et de débiter des âneries.Nourrir les forums OK mais pas dans l’ignorance. L’ignorance est bien la cause de l’obscurantisme, du racisme et de tous les problèmes de ce monde. Ceci étant aussi valable pour le journaliste qui ne semble pas connaitre grand chose à l’Islam puisque le voile est dans le Coran et se permet de commenter sans meme apporter une seule preuve. sourate La Lumiere verset 30 31Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.

    31.Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès .