Fondamental

Si l’on savait déjà que 94,9 % des élèves avaient réussi, c’est-à-dire qu’ils avaient obtenu au moins 50 % dans chaque branche, il apparaît que leurs scores ont été très élevés, écrit La Libre Belgique. En éveil, 99,2 % des élèves ont réussi (98 % en 2009). En français, seulement 1,5 % des élèves ont obtenu moins que la moitié, contre 6 % un an plus tôt. En mathématiques, 4,6 % des enfants ont raté pour 7,9 % en 2009. Une[...]

Voir plus

Le pou de tête est loin de baisser la garde. Et, malgré tous les efforts entrepris ces dernières années (actions de prévention et de sensibilisation, découverte de nouveaux traitements...), la pédiculose demeure un véritable problème de santé publique en milieu scolaire. "Il s'agit d'une contamination à caractère bénin, rappelle-t-on à la Communauté française, mais ça reste un problème très préoccupant." De quelle ampleur? On[...]

Voir plus

Ils s’appellent John Cena, Jeff Hardy, Batista ou encore Undertaker. Ce ne sont pas des nouveaux héros de dessins animés, mais pourtant de plus en plus d'enfants les connaissent.... pire s'identifient à eux, au point qu'ils en reproduisent les moindres faits et gestes dans les cours de récréation... le hic, c'est qu'on est loin des supers héros habituels qui sauvent le monde. Ces derniers sont les acteurs d'un spectacle vieux comme le monde[...]

Voir plus

Un appareil de lecture biométrique a été placé à l'entrée d'une école de Wemmel. Il doit servir à contrôler la présence à la garderie des enfants de maternelle et de primaire, en prenant leur empreinte digitale. La décision de l'échevine flamande de l'enseignement de cette commune de la périphérie bruxelloise crée la polémique, surtout dans le camp francophone où l'on dénonce le cavalier seul de l'élue communale, qui n'aurait pas[...]

Voir plus

Les toilettes, les commodités, les chiottes, les vatères, le lieu d'aisance, les vécés, les latrines, les cabinets, le trône, les gogues... peu importe comment vous nommez ce p'tit coin si utile et pourtant si souvent malmené. Quel tabou ! Et ce qui est nié n'a que peu de valeur. Qui n'a jamais connu étant petit le manque d'hygiène des toilettes, le manque d’intimité, l’absence de papier ou d’urinoirs adaptés, ou encore le fait de[...]

Voir plus

"Trop, c'est trop!", proclament les directeurs d'écoles en Wallonie picarde... Là où un établissement de l’enseignement secondaire de 400 élèves compte un directeur et sept personnes supplémentaires pour l’aider dans sa tâche, une école de l’enseignement fondamental de même capacité ne dispose que d’une seule personne : le directeur. « Stop, trop c’est trop ! lance Pierre Bintein, directeur du Sacré-cœur à Mouscron. Les circulaires[...]

Voir plus

On le sait, le travail des directeurs d'école fondamentale n'est pas simple. Surtout en cette période de l'année, cela va sans dire. A quelques exceptions près, ils ne peuvent profiter d'une quelconque aide administrative pour venir à bout de toutes les charges qui leur incombent. Régulièrement, ils interpellent leur ministre de tutelle pour attirer son attention sur les difficultés croissantes qu'ils peuvent rencontrer. Vous pensez bien que[...]

Voir plus

Le directeur de l'école fondamentale Onze-Lieve-Vrouwcollege a nié vendredi toute intention d'organiser un système d'"apartheid" en ayant mis sur pied deux des dix-sept classes de l'école uniquement avec des élèves allochtones. Le chef d'établissement précise que si deux des classes ne comptent que des élèves allochtones c'est parce qu'il n'y a pas assez d'enfants autochtones inscrits dans l'école. Et alors? La télévision régionale[...]

Voir plus

A la section primaire du collège Onze-Lieve-Vrouw, certaines classes sont divisées de telle sorte que les élèves allochtones sont séparés des autochtones. Le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme réclame une réunion avec l’école. L'école aurait procédé de cette manière pour contrer la diminution du nombre d’élèves de pure souche "flamande". De plus en plus de parents d’élèves autochtones retirent[...]

Voir plus

Les directeurs des écoles primaires doivent accomplir trop de tâches administratives. Ils en ont autant que leurs collègues de l'enseignement secondaire, mais reçoivent moins d'aide. Le directeur d'une école secondaire reçoit près de trois fois plus de soutien pédagogique et administratif par élève que le directeur d'une école primaire, a calculé la Cour des comptes. Un directeur d'école primaire se retrouve effectivement souvent[...]

Voir plus