Nous continuons notre analyse du dernier rapport Pisa dévoilé mardi. Dans son édito d'hier, intitulé "Il faut oser parler du redoublement", le journaliste du Soir, Pierre Bouillon, écrivait ceci : "Sur les 110 écoles francophones qui on participé au test 2009, 37 ont obtenu en lecture un score supérieur à celui obtenu par les champions de Finlande et Corée. Et ces élèves "d'élite" ne réussissent pas à nous faire valser au-dessus de[...]

Voir plus

Les résultats de l'enquête Pisa de l'OCDE sur l'enseignement inquiètent le Comité des élèves francophones (CEF) et la Fédération des étudiants francophones (FEF), qui ont tempéré dans un communiqué la satisfaction affichée par le gouvernement de la Communauté française. "Dans cette étude, une évidence apparaît: c'est en Communauté française que l'écart est un des plus creusés entre élèves forts et élèves faibles.[...]

Voir plus

Oui, la ministre Simonet est heureuse. Car pour une fois, le bilan n'est pas sombre partout. Le test de lecture est la bonne surprise de l'édition Pisa 2009. Nos élèves ont progressé de 14 pts quand on compare l'épreuve avec celle de 2000, qui portait aussi principalement sur la lecture. Rares sont les pays à réaliser une progression aussi importante. A l'inverse, les jeunes flamands ont eux perdu 13 pts et abandonnent leur 3e place. L'ULg,[...]

Voir plus

On l'a dit, l'épreuve Pisa 2009 était principalement consacrée à la lecture. Mais les ados de 15 ans ont également été testés sur leurs connaissances en mathématiques et en sciences. Verdict? Bof ! Les élèves de la Communauté française restent assez médiocres dans ces disciplines scientifiques. Ils s'offrent même le luxe de régresser tout en restant en dessous de la moyenne de l'OCDE. Voyez plutôt : au test de maths de 2000, nos jeune[...]

Voir plus

La ministre de l’Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet et le ministre-président de la Communauté française Rudy Demotte n’ont pas caché leur satisfaction mardi, après la publication des résultats de l’enquête PISA 2009 sur l’éducation. Mais ils s’interdisent tout triomphalisme devant les progrès relevés pour les élèves de la Communauté française, soulignant que les différences de résultats entre les meilleurs[...]

Voir plus

Pour une fois que Pisa ne nous tue pas, on ne va pas bouder notre plaisir. Mais restons objectifs, les résultats ne sont pas fameux malgré tout. Et si "léger" progrès il y a, il reste du chemin à parcourir... L'OCDE a dévoilé hier matin les résultats du dernier test Pisa. Ces derniers ont été réalisés en 2009, dans 65 pays et ont touché 520.000 élèves dont un peu plus de 3.000 en Communauté française. Au programme cette année-là[...]

Voir plus

C'est tous les trois ans que l'OCDE teste les élèves des pays membres de l'organisation. Ces fameux tests sont appelés PISA pour Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves. A chaque fois, les jeunes sont soumis à une grosse épreuve soit en lecture, soit en sciences, soit en mathématiques... avec, de façon "mineure", deux autres tests dans les deux autres disciplines. En 2000, tous les élèves de 15 ans, avaient été testés[...]

Voir plus

Pour les syndicats, il n'est pas question d'y toucher. Ou alors, il faudra proposer une sérieuse alternative. De quoi parle-t-on? Mais des DPPR, comprenez "disponibilité précédant la retraite". Lancés dans les années 90, sous l’ère Onkelinx, les DPPR avaient pour mission de compenser les rationalisations opérées dans le secondaire. Mais le système, qui au départ se voulait « temporaire » est vite devenu très populaire dans les[...]

Voir plus

Nous l'avons déjà écrit ici, les syndicats, qui ont commencé à batailler pour l'accord social 2011-2012, ont dans l'idée d'obtenir sinon une revalorisation salariale, au moins un geste de la part du gouvernement. Pour les représentants des enseignants, la Communauté française doit faire un effort et contribuer à revaloriser une profession qui a beaucoup perdu de son lustre ces dernières années. Si l'argent n'est évidemment pas tout, le[...]

Voir plus

C'est un peu la réponse du berger à la bergère. Après les revendications syndicales largement relayées par la presse, la ministre de l'enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet, accorde un long entretien au Vif-L'express dans lequel elle revient sur les discussions agitées en cours. Pour elle, il est déjà acquis que les DPPR seront revus. "On ne touche pas à l'âge de la pension. Mais le modèle actuel de départ à la prépension[...]

Voir plus