Associations & syndicats

Les syndicats sont confiants : ils attendent plus de 100.000 personnes, jeudi, dans les rues de Bruxelles, à l'occasion de la première manifestation nationale organisée en représailles des projets de réforme programmés par le gouvernement Michel. Cette dernière partira à midi de la gare du Nord, et le cortège empruntera les grands boulevards. Il traversera ensuite le centre-ville pour rejoindre la gare du Midi et se disloquera vers 16H00. Le[...]

Voir plus

Les enseignants ont été nombreux à manifester leur mécontentement ce matin, en participant aux arrêts de travail programmés par leur syndicat. Ils ont ainsi pu prendre connaissance des mesures budgétaires conclues par les gouvernements fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des mesures qui impacteront directement leurs traitements, leurs pensions... et leurs conditions de travail. Une baisse minimum de 22% de nos pensions Parlons[...]

Voir plus

Le gouvernement fédéral est finalement né cette semaine. L'accord signé par les quatre partis au pouvoir (MR- Open VLD- CD&V et NV-A) prévoit une réforme des pensions qui verra l'âge-clé pour le départ à la retraite passer de 65 aujourd'hui à 66 ans en 2025, pour culminer à 67 ans en 2030. Un saut d'index est également prévu... mais, assure le futur gouvernement, "il épargnera les bas revenus et les allocataires sociaux". La[...]

Voir plus

Le constat dans notre pays est connu : la réussite scolaire de nos élèves est fortement dépendante de leur origine sociale. Des enfants de milieux modestes ont deux fois moins de chances de réussir que des enfants de milieux favorisés. L'école ne corrige pas les inégalités sociales. Pire, elle les renforce et crée de véritables ghettos de misère scolaire. Des écoles qui concentrent bon nombre d'élèves en difficulté et où il n'est[...]

Voir plus

Nous connaissons tous la réalité de l’échec scolaire en Belgique francophone : dans l’enseignement fondamental, 1 élève sur 25 a redoublé son année, selon les derniers indicateurs de l'Enseignement. Au secondaire, ils sont quatre fois plus nombreux… Si un élève sur cinq est en retard à la fin de l’enseignement primaire, cela concerne près d’un élève sur deux en fin de secondaire. La Fédération Wallonie-Bruxelles a consacré[...]

Voir plus

Le gouvernement bruxellois sera bientôt sur les rails. Les militants PS et FDF, réunis jeudi en congrès, viennent de donner leur feu vert unanime à une participation au gouvernement régional.  Le cdH devrait rassembler ses membres ce samedi. Mais on attend toujours la fumée blanche du côté de l'Elysette. Elio Di Rupo et Benoit Lutgen se sont retrouvés aujourd'hui à Namur pour une nouvelle réunion sur l'élaboration des déclarations de[...]

Voir plus

Le Pr Deschamps - Facultés de Namur -, spécialiste des finances des entités fédérées est catégorique : nos écoles ne manquent pas d’argent. Et notre enseignement n’a donc pas besoin de ressources supplémentaires.  Voilà de quoi mettre à mal le cliché d’un enseignement mal financé et insuffisamment encadré. "Ce n’est pas l’argent qui manque, c’est l’utilisation qu’on en fait qui est le problème" soutient l'économiste[...]

Voir plus

"Réussir en travaillant tous ensemble sur le terrain" : voilà le titre du mémorandum rédigé par la Fondation pour l’enseignement, un organisme créé en juin 2013 et associant l'Union wallonne des entreprises (UWE), son pendant bruxellois BECI et les cinq réseaux d'enseignement obligatoire. La Fondation a pour principales missions la production d'analyses et de propositions concrètes sur les défis du monde enseignant (boom démographique,[...]

Voir plus

C'est peu dire que l'annonce du vote par le Parlement de la dernière (nouvelle) réforme du 1er degré du secondaire n'a pas fait plaisir aux enseignants. Si la très grande majorité se félicite de voir ses élus prendre des initiatives en vue de lutter contre la problématique du redoublement, tous s'inquiètent de constater qu'une fois encore, les autorités n'ont prévu aucun moyen supplémentaire qui permettrait une prise en charge immédiate[...]

Voir plus

L'école du XXIe siècle a jusqu'ici connu six ministres de l'Enseignement obligatoire : le libéral Pierre Hazette (1999-2004), en charge du secondaire, l'écolo Jean-Marc Nollet (1999-2004), en charge du fondamental, la socialiste Marie Arena (2004-2008), son collègue Christian Dupont (2008-2009), la cdH Marie-Dominique Simonet (2009-2013)... remplacée cet été par Marie-Martine Schyns. Ces hommes et ces femmes ont, à leur façon, marqué de[...]

Voir plus

Nous vous l'annoncions mercredi : le budget 2014 de la Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit une diminution des moyens financiers accordés à nos écoles. En clair, il est question de mettre provisoirement un terme - au moins pendant trois ans - à l'augmentation des moyens de fonctionnement des réseaux subventionnés (libre, provincial, communal). C'est le fameux accord de la Saint-Boniface, signé en 2001, et dont l'objectif était de relever[...]

Voir plus

L'échec scolaire pèse lourd sur le budget de notre enseignement. Très lourd. Vous voulez quelques chiffres? Retenez que, en 2011, la Fédération Wallonie-Bruxelles a consacré 6,8 milliards d’euros à son système éducatif. Cette somme correspond à 75% de son budget total, qui dépassait les 9 milliards d’euros. Le coût du redoublement s’évalue, lui, à environ 49,6 millions d’euros dans le primaire et à 372,3 millions d’euros dans[...]

Voir plus

C'était attendu : les syndicats (SLFP et Appel exceptés) ont accepté, cette semaine, les propositions mises sur la table par les Ministres Simonet (Enseignement obligatoire) et Marcourt (Enseignement supérieur) dans le cadre des négociations pour l'accord social 2013-2014.  On le sait, le contexte budgétaire est difficile. Et l'actualité de ces dernières semaines (ArcelorMittal, Caterpillar...) aura cette fois joué en faveur du Gouvernement,[...]

Voir plus

Une petite cinquantaine d'élèves (du secondaire) et d'étudiants (du supérieur) ont manifesté ce vendredi à Liège contre l'augmentation des tarifs des TEC, effective depuis ce 1er février. Bravant la pluie, ils ont sillonné, dans la bonne humeur, le centre-ville de la Cité ardente en scandant "Henry, si tu savais, l’augmentation, où on s’la met…" A l'initiative du mouvement, le CEF (Comité des élèves francophones) et ses cellules[...]

Voir plus

Ils savaient le contexte budgétaire plombé et ne s'attendaient pas à un miracle. Il n'empêche, les syndicats sont déçus des propositions qui viennent de leur être faites par la Ministre de l'Enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet (cdH), dans le cadre des négociations sectorielles 2013-2014. S'il ne s'agit pour l'heure que d'un projet d'accord - que les enseignants devront approuver ou non - il y a fort à parier qu'ils pourront[...]

Voir plus

Le coût d'une année scolaire tourne autour des 495 euros, en moyenne, par enfant. C'est le constat de la Ligue des familles, qui mène depuis la rentrée une campagne en faveur d'une réduction des frais scolaires. Trois objectifs ont été fixés : informer les parents sur ce qui est permis, pas permis et facultatif en matière de frais scolaires, soutenir des projets d’entraide entre parents et revendiquer l’application de règles plus claires[...]

Voir plus

Alors que les négociations sectorielles viennent de débuter dans l'enseignement, comme tous les deux ans, - on négocie ici 2013 et 2014 - les syndicats et les pouvoirs organisateurs, savent déjà que leurs chances de décrocher l'une ou l'autre avancée pour les enseignants et les directions sont minces... très minces. La Fédération Wallonie-Bruxelles est appelée à se serrer la ceinture et devrait épargner, l'année prochaine, la bagatelle[...]

Voir plus

En cette veille de rentrée, l'ASBL ELEVeS sort du bois pour dénoncer la situation des enfants toujours sans école. Selon la CIRI, le décret inscriptions laisse sur le carreau 307 élèves, qui figurent toujours en liste d’attente... contre 227 l'année dernière. L'enseignement libre général très prisé Une situation inacceptable pour Anne François, coordinatrice de l'association qui pointe que sur une période d’à peine 3 ans (2010[...]

Voir plus

La CSC-Enseignement a également tenu à réagir au communiqué du Cedep qui revendique la suppression du caractère obligatoire des cours dits « philosophiques » et la création d'un cours de philosophie, d'histoire des religions et des mouvements de pensée non confessionnels pour tous les élèves et ce afin de leur permettre d’exercer librement leur esprit critique. Le syndicat chrétien rappelle que le Pacte scolaire de 1959 et l'article[...]

Voir plus

La grève nationale est désormais derrière nous. Et les syndicats se disent satisfaits. Le mot d'ordre aurait été très bien suivi dans les écoles où de nombreux professeurs ont débrayé, particulièrement dans les établissements situés dans les centres urbains. En zone rurale, on a compté davantage de professeurs à leur poste ce lundi. A noter que la grève a été une nouvelle fois bien suivie dans l'enseignement fondamental même si[...]

Voir plus

Le front commun syndical vient d'annoncer son refus de continuer à négocier au sein du groupe de travail « Dynamisation de la carrière ». Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement, et sobrement intitulée "Merci Saint Nicolas", il accuse l'exécutif communautaire de vouloir s'asseoir sur les promesses faites aux enseignants, au lendemain de la grève du 5 mai 2011. "A plusieurs reprises, lors des négociations (...) nous vous avons rappelé[...]

Voir plus

Les  cours  dits  «  philosophiques  »  (religion  et  morale  non  confessionnelle)  dans l’Enseignement officiel en Communauté française sont régulièrement l’objet de discussions. Le plus souvent ce débat est lié à l’introduction d’un cours de philosophie. A l'occasion de la rentrée scolaire, la Fapeo a tenu à rappeler sa position sur le sujet : "Nous  déplorons  que  certaines  écoles  et  pouvoirs  organisateurs [...]

Voir plus

Le CEF - Comité des Élèves francophones - a souhaité réagir à la proposition du ministre-président Rudy Demotte de limiter le redoublement dans les écoles. Dans un communiqué de presse diffusé ce mardi, il rappelle que plus de la moitié des élèves dans l’enseignement secondaire francophone sont en retard scolaire. Le CEF appelle à un refinancement de l’enseignement pour pallier ce problème généralisé dans notre système éducatif. Les[...]

Voir plus

On connaît tous ce collègue qui, en fin d'année, affiche un taux d'échec insolent... et semble même en tirer une certaine fierté. De ce collègue, peut-être un  peu stéréotypé, les associations de parents de l’enseignement officiel souhaitent que l'on débatte... de lui et de ses semblables, les "buseurs". Christine Linard, secrétaire générale de la Fapeo : "Comment est-il possible que des enseignants mettent systématiquement la majorité[...]

Voir plus

C'est aujourd'hui que les syndicats des enseignants retrouvaient le gouvernement, trois semaines après la manifestation de 12.000 profs dans les rues de Liège, le 5 mai dernier. En fin de journée, un communiqué de presse est tombé : un accord a été signé entre les deux parties ! Les syndicats ont obtenu une revalorisation supplémentaire de 80 euros brut de la partie fixe de la prime de fin d’année. Celle-ci s’ajoutera aux 120 euros[...]

Voir plus

C'est devant la statue de Charlemagne, sur le Boulevard d'Avroy, qu'une petite centaine d'enseignants se sont retrouvés ce matin, de 7h30 à 8h30, à l'initiative de la CSC et de la GGSP. Ils entendaient ainsi maintenir la pression sur le dialogue social entamé entre le gouvernement de la Communauté française et les représentants syndicaux. "C'est un mouvement de confirmation de la grève et de la manifestation du 5 mai, qui a mobilisé des[...]

Voir plus

Trois syndicats bruxellois de l'enseignement ont lancé cet après-midi un appel à mener une action mercredi à Bruxelles - à 13 heures sur la place de la Liberté - pour protester contre les investissements du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le football plutôt que dans l'enseignement. Le ministre des Sports, André Antoine (CdH) a annoncé que la Région wallonne investira 101,550 millions d'euros au cours des quatre[...]

Voir plus

Le PTB et son mouvement de jeunesse, le Comac, auraient-ils pris le pouvoir à la FEF? Certains témoignages de délégués et ex-délégués sont quelque peu inquiétants. Christophe : "La première fois que ça m'a heurté, c’est quand je suis entré dans un des bureaux de la FEF. Au mur, il y avait un portrait de Staline et un drapeau soviétique trônait dans la pièce." Un simple clin d’œil? Pas sûr. Nathalie, jeune conseillère fédérale[...]

Voir plus

La FEF (Fédération des étudiants francophones) et l'Unecof (Union des étudiants de la Communauté française) pourraient bien ne plus être les seules organisations étudiantes représentatives reconnues au niveau communautaire, à la rentrée 2012. Un avant-projet de décret relatif à la participation étudiante dans l'enseignement supérieur prévoit d'abaisser le seuil de représentativité de 20% du nombre d'étudiants à 10%. Une exception[...]

Voir plus

Pascal Chardome, président de la CGSP-enseignement, a dit dimanche avoir un sentiment partagé après les déclarations de la présidente du CdH Joëlle Milquet qui veut supprimer le décret Robin des Bois. "Nous sommes satisfaits si on le supprime mais nous sommes étonnés et irrités d’entendre Mme Milquet dire qu’on aurait soudain trouvé les 8 millions nécessaires", a-t-il dit à l’Agence Belga. Après la grève et la manifestation[...]

Voir plus