Politique

Quel avenir pour nos cours philosophiques? Pourra-t-on bientôt être dispensé de suivre les cours de religion et de morale dans les écoles du réseau officiel? La Cour constitutionnelle l'affirme aujourd'hui... Et ce n'est pas vraiment une surprise. Petit rappel... La Constitution prime sur le Pacte scolaire Mars 2013 : Invités en commission de l’Éducation du Parlement de la Fédération wallonie-Bruxelles, trois constitutionnalistes -[...]

Voir plus

La Ministre de l'Enseignement obligatoire a confirmé, ce jeudi 18 décembre, en Commission de l’Éducation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que la distribution de tracts syndicaux, par des enseignants, via les journaux de classe, aux élèves de l'Athénée Royal Marguerite Bervoets, à Mons, pouvait être considérée comme une faute, un manquement au principe de neutralité qui impose à chaque membre du personnel de s’abstenir[...]

Voir plus

Au sein du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il y a le Ministre-Président Rudy Demotte, bien sûr... mais aussi Jean-Claude Marcourt, en charge de l'Enseignement supérieur, notamment... et Joëlle Milquet, Ministre de l'Enseignement obligatoire. Moins exposée, on retrouve aussi la bourgmestre de Flémalle (Liège), Isabelle Simonis (PS), Ministre de l’égalité des chances, des droits des femmes, de la jeunesse et de la promotion[...]

Voir plus

L’information est tombée ce matin : l’exécutif communautaire a arrêté son budget 2015. "Un budget sérieux et rigoureux, respectueux des francophones", précise la Ministre de l'Enseignement obligatoire, dans un communiqué. Les DPPR sont épargnés Et lorsqu'on découvre les mesures d'économies prévues, on peut constater que l'enseignement est globalement épargné. Du moins, pour le moment. Joëlle Milquet semble avoir pris la mesure[...]

Voir plus

C'est à un feu nourri de questions que la nouvelle Ministre de l'Enseignement, Joëlle Milquet (cdH), a dû faire face ce jeudi, en Commission de l’Éducation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Que faire des inspecteurs lauréats? Et comme on pouvait s'y attendre, l'imbroglio juridique qui pèse depuis un an sur les inspecteurs de l'enseignement s'est invité dans les débats. Cette fois, c'est la députée Christie Morreale[...]

Voir plus

Un chef de cabinet qui claque la porte en plein conclave budgétaire, ce n'est déjà pas banal. Quand il est suivi d'une dizaine d'autres personnes dont son adjoint et la responsable du projet "Décolâge" (qui vise à lutter contre le redoublement dans l'enseignement primaire), on s'interroge... Que se passe-t-il au Ministère de l'Enseignement obligatoire? Une dizaine de collaborateurs ont pris la porte Jean-Luc Adams, le chef de cabinet de[...]

Voir plus

Cet été, on nous annoncait un effort de 130 à 140 millions d'euros en 2015… et autant en 2016. Le ministre-président Rudy Demotte confirmait même que cet effort serait très certainement récurent. En clair, le gouvernement ne se contenterait pas d’un « one-shot » mais chercherait à prendre des mesures d’économies structurelles. 100 millions d'euros supplémentaires Voilà qu'il nous revient que les économies seront probablement[...]

Voir plus

La rentrée scolaire pointe le bout de son nez... et elle s’annonce chaude cette année. La majorité PS-cdH au pouvoir à la Fédération Wallonie-Bruxelles devra opérer des coupes sombres dans le budget de l'enseignement... et cela ne se fera pas sans sabrer dans l'emploi et les conditions de travail. Pour rappel, le budget global consacré aux écoles et à leur fonctionnement tourne autour des 7 milliards d’euros. Et les frais de personnel[...]

Voir plus

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a finalement confirmé les chiffres que nous avancions depuis quelques jours : des économies de 140 millions d'euros en 2015, puis 280 millions en 2016, devront être réalisées. Rudy Demotte a confié au Parlement que la nouvelle législature ne sera pas une sinécure sur le plan budgétaire, répondant ainsi aux députés de l'opposition, qui s'inquiétaient du flou qui entourait la déclaration[...]

Voir plus

La surprise est tombée lundi soir : après un petit bail de dix mois, Marie-Martine Schyns - que tout le monde voyait rempiler au ministère de l'Enseignement obligatoire - a finalement cédé sa place à Joëlle Milquet. Une ministre "de premier plan" Quelques heures plus tard, le président du MR, Charles Michel, et Kris Peeters (pour le CD&V) se voyaient confier par le Roi une mission de "formation". A charge pour eux de mettre en place[...]

Voir plus

C’est officiel, Joëlle Milquet sera la prochaine patronne de l’enseignement. A 53 ans, elle devient la 5e ministre à ce poste depuis… 2004 et remplacera Marie-Martine Schyns, qui se consolera avec la casquette de chef de groupe au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’ex-Ministre de l’Intérieur a également reçu de son parti les portefeuilles de la Culture, de la Petite enfance et des crèches. En outre, elle occupera le[...]

Voir plus

L'accord de majorité 2014-2019 a finalement été rendu public. Socialistes et humanistes y ont détaillé leurs priorités pour l'enseignement. Ils s'engagent ainsi à recruter 750 nouveaux enseignants pour organiser de la remédiation dans les classes, en priorité en primaire, et durant les premières années du secondaire, à allonger la formation des futurs instituteurs et régents, en la faisant passer de 3 à 4 ans sous cette législature,[...]

Voir plus

La présentation des exécutifs wallon, bruxellois et de la Communauté française est imminente. Les programmes sont presque bouclés et, dans les états-majors des partis, on discute à présent des castings ministériels. Pour rappel, la Wallonie sera dirigée par une bipartite PS-cdH, dupliquée dans la capitale... avec un zeste de FDF. Le parti d'Olivier Maingain ne comptant aucun élu au Parlement wallon, il ne devrait pas intégrer l'exécutif[...]

Voir plus

Les Verts se sont montrés plutôt discrets ces dernières semaines. Après la dégelée électorale de mai dernier - ils ont perdu les deux tiers de leurs représentants à Namur et la moitié au Parlement Bruxellois - nous les retrouvons aujourd'hui en pleine crise de leadership. Emily Hoyos et Olivier Deleuze ont annoncé ce lundi matin qu’ils remettaient leur coprésidence en jeu. La nouvelle équipe devrait être élue au cours d’une Assemblée[...]

Voir plus

A quelle sauce sera mangée notre école? On devrait bientôt le savoir puisque, ce week-end, le président en titre du PS Elio Di Rupo a pronostiqué la constitution d'un gouvernement wallon avec le cdH avant la fin du mois de juillet. Les deux partis, flanqués du FDF à Bruxelles, pourraient conclure avant la Fête nationale. La déclaration de politique communautaire suivra dans la foulée, avant que la majorité ne présente son budget pour l'année[...]

Voir plus

Nous l'avons déjà écrit et relayé auprès de nos lecteurs : les efforts budgétaires auxquels sera confrontée la Fédération Wallonie-Bruxelles au cours de la prochaine législature pourront difficilement épargner les enseignants. Sur un budget global de 7 milliards d'euros consacrés à l'enseignement, les frais de personnel représentent approximativement 87%. Le solde est consacré aux subventions de fonctionnement et au financement des[...]

Voir plus

C'est entendu : la future majorité PS-cdH-FDF au pouvoir en Région wallonne et à la Fédération Wallonie-Bruxelles devra s'imposer des efforts budgétaires importants, lors de la prochaine législature. Il serait question de 300 millions d'euros d’économies à réaliser, rien que dans l'enseignement, en 2015 et 2016. Un montant important... mais qui n'est pas encore confirmé, puisque les négociations entre les partenaires ne sont pas terminées.[...]

Voir plus

Les élections, c'était il y a un peu moins d'un mois. Mais le réveil sera difficile pour les enseignants. Ils viennent en effet d'apprendre que les efforts budgétaires auxquels sera confrontée la Fédération Wallonie-Bruxelles au cours de la prochaine législature n'épargneront pas le personnel de nos écoles. On parle de 150 millions à mettre de côté l'année prochaine... puis à nouveau en 2016. Au total : 300 millions d'euros! Un chiffre[...]

Voir plus

C'est désormais entendu : le PS et le cdH formeront la prochaine majorité en région wallonne. A Bruxelles, le FDF les accompagnera au pouvoir. Exit Ecolo - qui n'espérait plus la reconduction de l'Olivier après sa cuisante défaite électorale. - et le MR, qui rate son pari de revenir aux affaires, après dix longues années dans l'opposition au niveau régional. Une bipartite... traditionnelle La fureur des libéraux est à la mesure de[...]

Voir plus

Il va y avoir du changement à la tête du service général de l’inspection. Exit Roger Godet et les deux autres inspecteurs généraux, chargés de coordonner le travail des inspecteurs - de tous les réseaux - au sein des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Après cinq années passées à l’administration, M. Godet et ses collègues partiront à la pension. La fin d'une longue carrière où cet ancien instituteur, inspecteur et[...]

Voir plus

Ça y est! Les élections régionales sont maintenant derrière nous. Le grand vainqueur en est incontestablement le PTB-Go!, qui décroche ses deux premiers élus à Parlement wallon et probablement quatre - grâce à un regroupement de listes - dans la capitale. Pour le MR, la soirée aura aussi été agréable. Les libéraux enregistrent des scores en hausse partout en Wallonie et à Bruxelles. A Namur, ils passeront de 19 à 25 députés (18 sièges[...]

Voir plus

De tous les partis engagés dans la course électorale, le MR est certainement celui qui se trouve dans la situation la plus délicate. S'il est quasiment certain de rester en majorité à l'échelon fédéral, il n'est pas acquis qu'il intègre l'exécutif régional... et donc communautaire, au lendemain des élections. Le cdH, qui se battra pour la 3e place en Wallonie, a bien de plus de chance de jouer l'appoint avec les socialistes (qui répètent[...]

Voir plus

C'est une vieille revendication du cdH : un financement égal... pour toutes les écoles, au niveau des infrastructures scolaires. Un point capital de son programme, baptisé "plan d'avenir pour l'école". Les Humanistes en feront même une condition sine qua non s'ils sont amenés à négocier un accord de majorité gouvernementale. Pas question, disent-ils, de relancer la guerre scolaire... mais ils souhaitent gommer cette discrimination dont souffre[...]

Voir plus

La ministre cdH de l’Enseignement obligatoire, Marie-Martine Schyns vit ses derniers jours en tant que patronne des enseignants. Dans deux semaines, elle sollicitera à nouveau la confiance des électeurs, bien placée à la 1ère place sur la liste régionale dans la circonscription de Verviers. Celle qui a été promue au gouvernement en juillet 2013, en remplacement de Marie-Dominique Simonet, contrainte de passer le flambeau pour des raisons[...]

Voir plus

Après le PS, Ecolo et le PTB-Go, c'est au tour du Parti Populaire de Mischaël Modrikamen de voir son programme "enseignement" décortiqué par Enseignons.be. Créée en 2009, ce n'est que la deuxième fois que la formation du célèbre avocat bruxellois se présentera aux élections. Il y a quatre ans, elle avait réussi l'exploit - très relatif - de faire élire l'un de ses candidats dans le Brabant wallon, le très instable Laurent Louis, évincé[...]

Voir plus

S'il y a bien un petit parti dont les résultats seront particulièrement observés au lendemain des élections du 25 mai prochain, c'est le PTB-Go. Selon le dernier baromètre de la RTBF et la Libre Belgique, il capterait 7,2% des voix à Bruxelles et 8,1% en Wallonie, où il pourrait rafler la 4e place au cdH, qui est passé sous la barre des 10% d'intentions de vote. Les prochains jours seront cruciaux pour ce parti qui se définit comme marxiste.[...]

Voir plus

Le 23 mars dernier, le PS réunissait ses militants et dévoilait les axes de sa campagne électorale. Comme tous les autres partis, les socialistes ont bien sûr choisi de faire de l'école leur grande priorité de la prochaine législature. Dans le viseur de la gauche : l'inégalité scolaire et l’échec que cette dernière ne cesse d'engendrer. Un taux de redoublement exceptionnel et coûteux : plus de 470 millions d'euros par an à charge de[...]

Voir plus

On le sait, le droit de scolariser les enfants à domicile est une liberté reconnue par la Constitution belge. C'est le décret du 25 avril 2008 qui fixe les conditions pour satisfaire à l’obligation scolaire en dehors de l’enseignement organisé et subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans "l'enseignement à domicile" ou "l'enseignement à distance", on retrouve les jeunes  placés en institutions publiques de protection de[...]

Voir plus

Les Verts se mettent en ordre de bataille pour les prochaines élections. La peur au ventre. C'est que les sondages ne sont pas bons. Ecolo stagne dangereusement autour des 11% en Wallonie et chute sous les 10% à Bruxelles. Tout comme le PS, il souffre de la progression du PTB. Mais ce n'est pas tout : le parti doit aussi gérer des dossiers sensibles comme le photovoltaïque (une communication catastrophique alors que la paternité du projet revenait[...]

Voir plus

Tous les partis politiques sont maintenant entrés en campagne électorale. Dans la foulée, listes et programmes se finalisent. Mais les derniers sondages mettent la pression : face à la montée du PTB, PS (28% des voix en Wallonie, selon le dernier sondage RTBF/La Libre Belgique, alors qu'il en avait recueilli plus de 37% en 2010) et Ecolo (10,6% d’intentions de vote, une baisse de 0,6%) souffrent. Le cdH est 4e en Wallonie dans les intention[...]

Voir plus