Supérieur

Vous connaissez le principe de l'encadrement différencié, qui consiste à aider les écoles qui accueillent les publics les plus défavorisés. Le mécanisme repose sur les indices socio-économiques des quartiers d'origine des élèves, calculés en fonction d'une série de critères comme le revenu par habitant, le niveau des diplômes ou le taux de chômage. Une école qui accueille un grand nombre d'élèves à indice socio-économique faible[...]

Voir plus

Intéressé(e) par un baccalauréat en tourisme durable ou centré sur les énergies alternatives et renouvelables? Plutôt tenté(e) par une spécialisation en médiation ou un master en gestion publique? Ces nouvelles formations sont disponibles depuis septembre déjà... ou seront proposées dès la prochaine rentrée scolaire par nos Hautes Écoles, organisées ou subventionnées par la Communauté française. En province de Liège, les quatre[...]

Voir plus

La communication du Ministre Jean-Claude Marcourt (PS) semble ne pas bien passer du côté de la Fédération des Étudiants francophones (FEF)... et ce alors que se dessine le nouveau paysage de l’enseignement supérieur, dont le décret est annoncé pour décembre. Le Ministre testerait les réactions grâce à la presse Comme cela arrive encore trop souvent, l'avant-projet de ce décret a été révélé dans la presse, ici le journal Le[...]

Voir plus

Chaque année, dans le marronnier des médias, revient la polémique sur le baptême étudiant. Mais cet automne, l'homme dont le nom est cité à chaque intervention (sur la toile et ailleurs), c'est Laurent Louis, député MLD, qui souhaite interdire l'organisation des bizutages, baptêmes estudiantins et week-ends d'intégration... tout comme Ségolène Royal (PS) l'avait fait en France en 1998 lorsqu'elle était ministre. Bien sûr, les avis sont[...]

Voir plus

Ce 24 mai, en Commission de l’Enseignement supérieur du Parlement de la Communauté française, le député libéral Pierre-Yves Jeholet a interrogé le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS), sur l'influence du PTB au sein de la Fédération des étudiants francophones (FEF). Pierre-Yves Jeholet : La Fédération des étudiants francophones a choisi son nouveau bureau. Cette élection a relancé la polémique sur la[...]

Voir plus

Ce mardi, le journal Le Soir publiait une interview de Fabrizio Bucella, professeur à l'Université libre de Bruxelles (ULB) et président de la FEF en 1995-1996. L'homme, figure bien connue du PS bruxellois (qu'il a rejoint en 1999), est également conseiller municipal à Ixelles. Interrogé par notre confrère Fabrice Voogt, il a accepté de donner son avis sur les deux derniers projets de décret du ministre Jean-Claude Marcourt : l’un prévoit[...]

Voir plus

Le cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) travaille actuellement à un avant-projet de décret portant sur la représentation des étudiants. Actuellement, ces derniers peuvent compter sur deux organisations pour défendre leurs intérêts : la FEF (Fédération des étudiants francophones), née en 1981, qui pèse un peu plus de 120.000 affiliés regroupés dans 26 comités étudiants et l'Unecof (l'Union des étudiants[...]

Voir plus

L’avant-projet de décret réorganisant les études du secteur de la santé, qui prévoit notamment l’instauration d’un test d’entrée en médecine et un test d’orientation pour toutes les autres filières, n'est pas encore passé en première lecture au gouvernement de la Communauté française qu'il fait déjà - quasiment - l'unanimité contre lui. Les étudiants représentés par la FEF ont déjà eu l'occasion de dire tout le mal qu'ils[...]

Voir plus

Le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt planche avec les universités sur la mise en place d'un "test d'aptitude" pour les étudiants entamant des études universitaires, écrivait vendredi La Libre Belgique qui a pu lire le contenu d'un avant-projet de décret en cours de préparation. Le test d'aptitude serait obligatoire. Il pourrait être introduit dès l'année académique 2013-14. L'objectif est d'aider les étudiants[...]

Voir plus

En 2005, 2.196 jeunes Belges âgés de 10 à 17 ans ont été interviewés sur leur consommation d’alcool. Près de la moitié d'entre-eux ont déclaré consommer des boissons alcoolisées, surtout les garçons. Les filles n'étaient que 36% à reconnaitre* boire régulièrement de l'alcool. A l'intérieur de cet échantillon, 70 % des jeunes ont indiqué préférer la bière et 49 % ont également cité les alcopops, ces boissons sucrées de[...]

Voir plus

Les indicateurs de l'enseignement concernaient également le taux de réussite en première année du supérieur pour les étudiants de 1re génération, ceux qui s'inscrivent pour la première fois en haute école ou à l'université. Si on compare les chiffres de l'année académique 2007-2008 à ceux de 2003-2004, on ne peut que constater une certaine stabilité, du moins pour l'enseignement supérieur de type court (40,6% contre 40,1%) ou hors[...]

Voir plus

Le journal La Libre Belgique en avait fait sa Une il y a quelques jours : le nombre de diplômés des écoles d’infirmiers baisse. Les jeunes professionnels qui sortent des Hautes-Ecoles et se font enregistrer auprès de l’autorité fédérale s’est tassé ces dix dernières années, passant de 4.165 infirmiers diplômés en 2001 à 3.329 l’an dernier. Du coup, notre pays serait obligé de recruter des candidats venus de Tunisie, de Roumanie...[...]

Voir plus

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur en Communauté française, Jean-Claude Marcourt veut subordonner l’octroi d’un diplôme dans l’enseignement supérieur à une formation à l’étranger. Selon le ministre, "une pratique et un réseau internationaux constituent autant d’atouts importants pour l’intelligence de la société globale" et il propose dès lors de la généraliser en 2015. En d'autres mots, les professeurs[...]

Voir plus

Trouver un lieu de stage est souvent loin d'être une sinécure. Les étudiants, futurs enseignants, le savent bien, eux qui éprouvent de plus en plus de difficultés à dénicher un maître de stage : guerre des réseaux, impossibilité, parfois, d'être épaulés par un enseignant non-nommé, pénurie d'enseignants possédant le titre requis... L'étudiant ne peut plus vraiment être difficile. Cette situation ne peut que nuire à sa formation[...]

Voir plus

C’est la députée MR Caroline Cassart (photo) qui a évoqué le problème ce mardi en Commission du parlement de la Communauté, faisant remarquer qu’en temps de crise, les universités cherchent des moyens de muscler leur financement ailleurs que dans les subventions publiques. C’est déjà le cas depuis longtemps chez nos voisins français et néerlandais, a-t-elle fait remarquer, ajoutant que chez nous, BNP Paribas Fortis va déjà[...]

Voir plus

Après avoir rencontré mardi soir les recteurs des universités, le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt a annoncé mercredi matin l'octroi de 3 millions d'euros supplémentaires en 2011 pour renforcer l'encadrement pédagogique dans l'enseignement supérieur. Il a aussi confirmé l'organisation d'un test en début d'études de médecine. La rencontre, planifiée de longue date selon le communiqué publié par le ministre,[...]

Voir plus

La ministre de la Santé Laurette Onkelinx veut lever les quotas qui limitent l'accès à la profession de médecin. La pénurie manifeste de médecins justifie la suppression de ces quotas. Cela n'a plus de sens! Arrêtons le rationnement de la médecin. A défaut, immunisons les médecins qui s'installent dans les communes en pénurie. Ceux qui font ce choix devraient automatiquement avoir accès à la profession, même s'ils dépassent[...]

Voir plus

Les responsables de la Fédération des Étudiants Francophones ont précisé aujourd'hui après-midi avoir appris par des étudiants que les services de l’UCL fournissent les syllabus aux étudiants boursiers concernés, qui “avancent” l’argent pour financer l’impression des documents, avant que l’université trouve un propre financement. Les étudiants seront ensuite remboursés, les a-t-on assurés, dit encore la FEF. Les universités[...]

Voir plus

Notre pays se dirige vers une grave pénurie de médecins selon la FEF, la Fédération des étudiants francophones. Ce constat rejoint les conclusions du cadastre réalisé en 2009 par la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) et du Forem, l’office wallon de formation et de placement des sans-emploi. Nicolas Görtz, secrétaire général de la fédération : "La pénurie était déjà reconnue dans le paramédical, elle l’est désormais[...]

Voir plus

Le décret du ministre de l’Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), qui permettra de réduire le coût des études supérieures, a été adopté en séance plénière par le parlement de la Communauté française. Les trois partis de la majorité de l’Olivier l’ont soutenu, le MR s’est abstenu. Le texte adopté supprime totalement les frais d’inscription (minerval et autres) pour les étudiants bénéficiaires d’allocations[...]

Voir plus

Le décret du ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), qui doit permettre de réduire le coût des études supérieures, a été adopté, mardi 6 juillet, en commission du Parlement de la Communauté française. Les trois partis de la majorité de l'Olivier l'ont soutenu. Le MR s'est abstenu. Ce décret supprime les frais d'inscription pour les étudiants boursiers et réduit le minerval des étudiants de condition modeste[...]

Voir plus

La Fédération des étudiants francophones (FEF) a de nouveau demandé au ministre de l'Enseignement supérieur de tenir ses engagements. Selon Michaël Verbauwhede, son président, il y a des différences flagrantes entre l'avant-projet signé la semaine dernière par le gouvernement de la Communauté française, qui a pour but de démocratiser l'enseignement supérieur, et la communication médiatique du ministre socialiste. Ainsi, Jean-Claude[...]

Voir plus

De nombreux étudiants du supérieur entameront dans les prochains jours leur période d'examens, mettant fin à une longue période de blocus. Leurs cadet du secondaire commencent les révisions dès lundi prochain. L'heure des piles de cours et du silence imposé dans la maisonnée est arrivée. Et pour se préparer au mieux à l'étude intensive - et au stress qui l'accompagne -, il convient de respecter quelques petites règles qui, bien souvent,[...]

Voir plus

Il y a quelques jours, le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS), faisait part de sa volonté de supprimer le minerval pour les étudiants boursiers, de le réduire pour les étudiants aux revenus modestes et de le geler jusqu’en 2014 pour tous les autres (Enseignons.be du 11 mai). Une bonne nouvelle pour les étudiants du supérieur, qui manifestaient déjà depuis de nombreuses années pour que des mesures soient prises[...]

Voir plus

Le ministre de l'enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS) a annoncé qu'à la rentrée prochaine, les étudiants boursiers de l’enseignement supérieur ne payeront plus de minerval, alors que les étudiants de condition modeste verront le leur diminuer de 113 euros. En outre, le minerval ne sera plus indexé jusqu'à l'année académique 2014-2015 au moins. Ces mesures traduisent la volonté du gouvernement de démocratiser l’accès[...]

Voir plus

Alors que leurs cadets défilaient à Bruxelles contre le TESS, les étudiants du supérieur avaient également choisi la capitale pour faire se faire entendre. Ce mercredi, ils étaient 1.200 à manifester pour la réduction du coût des études et le respect de l'accord de gouvernement. Pour le président de la Fédération des étudiants francophones, Romain Gaudron, la mobilisation a été un succès : On attendait un millier d'étudiants, nous[...]

Voir plus

Les facultés de médecine de la Communauté française ont accueilli à la rentrée 2009 852 élèves de plus par rapport à l’année dernière, faisant passer le nombre d’étudiants inscrits en faculté de médecine à 9.020. Ce succès est consécutif au « gel » du numerus clausus décidé par le gouvernement de la Communauté pour les années 2008-2009 et 2009-2010. Le ministre Marcourt a confirmé dans La Dernière Heure qu’il n’avait[...]

Voir plus

Chaque année, les Hautes écoles doivent faire face au même problème. Et chaque année, la tâche est un peu plus ardue. Pour les futurs enseignants, dénicher un lieu de stage relève parfois du chemin de croix. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à embrasser le métier de professeur et instituteur mais de moins en moins d'enseignants se disent aujourd'hui prêts à les accueillir dans leurs classes. Ce constat, le député Yves Reinkin[...]

Voir plus

Après les défunts droits d'inscription complémentaires excessifs, des hautes écoles semblent avoir trouvé un autre moyen de faire face à leurs difficultés budgétaires de plus en plus importantes, semble-t-il : le refus d'inscription. Sous prétexte d'un manque de places, certains candidats étudiants se voient refuser l'inscription ou placer sur une hypothétique liste d'attente. Tout cela est bien évidemment illégal. La Fédération des[...]

Voir plus

Ils sont de plus en plus d'étudiants du supérieur à souffrir de problèmes psychologiques (peur de l'échec, dépression, crise personnelle), révèlent les université flamandes d'Anvers, Louvain et Gand. Selon ces dernières, l'augmentation serait même significative : un quadruplement des cas depuis 1999. La cause? Un stress lié à la pression des études et/ou des examens. Les jeunes ont de plus en plus de mal à gérer leur scolarité. La[...]

Voir plus