07 Juil 2006

Enseignement spécialisé : des écoles supplémentaires !

De nouvelles écoles ou d’implantations d’écoles verront le jour en septembre pour l’enseignement spécialisé, pour un budget total de plus de 234000 euros. Cette création de nouvelles écoles spéciales constitue l’occasion de revenir sur les types et formes d’enseignement spécial en Communauté française de Belgique.

Types d’enseignement spécial

L’enseignement spécial est organisé en 8 types, correspondant chacun à un handicap ou une difficulté d’apprentissage particulier :

  1. type 1 : arriération mentale légère
  2. type 2 : arriération mentale modérée ou sévère
  3. type 3 : troubles caractériels et/ou de personnalité
  4. type 4 : déficience physique (handicap moteur)
  5. type 5 : enfants malades (type organisé en milieu hospitalier)
  6. type 6 : déficience visuelle (aveugles et malvoyants)
  7. type 7 : déficience auditive (sourds et malentendants)
  8. type 8 : dyslexie, dyscalculie, dysphasie

L’enseignement primaire spécial propose les huit types. L’enseignement secondaire ne propose pas le type 8. Le maternel spécial ne propose pas les types 1 et 8. Source : Guide Social

Quelles écoles spéciales vont être créées et où ?

Dans l’enseignement spécialisé de type 5

Deux demandes ont été introduites :

  1. La Ville de Liège, Pouvoir organisateur, souhaite organiser un enseignement fondamental spécialisé sur le site de l’ASBL « La Ferme du Soleil » à Soumagne afin de répondre à la demande des parents. Le projet, pour ces enfants qui sont en grande partie non scolarisés, est de permettre, par l’apport des enseignants au niveau des compétences cognitives, l’élaboration et la matérialisation de projets d’intégration scolaire vers l’enseignement ordinaire ou vers l’enseignement spécialisé. 14 élèves et deux enseignants sont concernés par le projet.
  2. Le pouvoir organisateur de l’établissement spécialisé d’enseignement libre l’Escale, souhaite organiser un enseignement secondaire spécialisé sur le site de la Clinique « La Ramée » à Bruxelles afin de répondre à la demande des parents. Actuellement, les adolescents qui se trouvent hospitalisés bénéficient du soutien scolaire de professeurs bénévoles. Les responsables médicaux en particulier, l’équipe pluridisciplinaire en général, souhaitent donner un caractère plus « professionnel » à la prise en charge pédagogique actuelle. En effet, la majorité de ces jeunes présentent des troubles psychiatriques importants certes mais leur permettant de poursuivre un cursus scolaire adapté durant l’hospitalisation qui s’étend sur plusieurs mois. 15 élèves et près de 5 enseignants sont concernés par le projet.
Dans l’enseignement spécialisé de type 8

Le pouvoir organisateur de l’école « La Source » à Rixensart, souhaite la reconnaissance de l’implantation organisant un enseignement fondamental spécialisé de type 8 « La Petite Source » à Grez-Doiceau en tant qu’école autonome à partir du 1er septembre 2006, la population de l’école étant en constante évolution. Cette reconnaissance crée un poste de direction.

Dans l’enseignement de type 4,

la direction du « Centre Eclore » situé sur le site du centre hospitalier de l’Ardenne à Sainte-Ode souhaite bénéficier d’une implantation d’enseignement primaire spécialisé dépendant de l’école d’enseignement primaire spécialisé de la Communauté française de Waha-Marloie. 12 élèves et près de deux enseignants sont concernés par le projet.

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.