TIC
31 Mai 2010

Les TICE dans l’enseignement : analyse et annexes

Cet article consacré aux TICE dans l’enseignement est le troisième volet  d’un ensemble d’articles sur l’enquête de l’AWT  « Usages des TIC dans les écoles ».

Analyse : vers un Cyberclasse 2.0. ?

La Communauté française serait donc à 8, 5 ordinateurs pour 100 élèves en moyenne, alors que nos pays voisins :

L’enquête parle de 52000 ordinateurs dans les écoles, et d’un ratio d’un ordinateur pour 10/16 élèves. Mais où sont ces ordinateurs ? Si l’on additionne les chiffres des précédents plans (20000 ordinateurs dans le secondaire + 9500 iMac dans le primaire (plan Cybermédia) + les 3 plans multimédia de la Région Bruxelloise + 3000 ordinateurs recyclés + les 4120 ordinateurs actuellement commandés dans le cadre de Cyberclasse ((Source : http://cyberclasse.wallonie.be/servlet/Repository/?ID=232 )) ) et les ordinateurs achetés sur fonds propres, on est loin du compte, d’autant que la plupart des premiers ordinateurs des premiers plans ont été recyclés après avoir vaillamment servi (plus de 10 ans). De plus, le projet de Cyberclasse était d’amener la norme à un ordinateur pour 15 élèves, or il semblerait que les écoles sont déjà à ce ratio. Tant mieux dans ce cas, mais les témoignages des écoles ne corroborent pas cette vision (pourtant déjà pessimiste) et prouvent, à tout le moins, l’immense investissement fait sur fonds propres par les écoles. Peut-être que l’objectif fixé il y a 10 ans est désormais atteint et qu’il faudrait établir un plan et une vision plus ambitieuse pour les projets actuels et futurs.

Le projet Cyberclasse semble finalement démarrer (malgré les critiques), et les écoles recevront sous peu du matériel neuf. Croisons les doigts pour que le projet se réalise pleinement et que les usages, les formations pertinentes et surtout son successeur soient correctement mis sur pied.

Le Ministre Jean-Claude Marcourt a tenu à saluer le travail de Marc Tarabella sur le dossier Cyberclasse, a répété la nécessité des labos informatiques sécurisés et a confirmé qu’il faudra travailler très vite sur un plan Cyberclasse 2.0., qui serait peut-être intitulé et orienté « Cyberétudiant »… En espérant que les professeurs ne seront pas oubliés, pour que le projet se fasse sur des fondations stables.

Si l’on veut s’assurer que l’investissement mis sur pied par la Région Wallonne soit utilisé, il faudra veiller à ce qu’on mette en valeur les usages, afin d’éviter également la course au toujours plus, alors que la base n’est toujours pas utilisée, notamment en soutenant des initiatives de terrain communautaires (comme Enseignons.be ?).

Vers un décalage entre société, jeunes et écoles ?

Les constats posés par l’AWT diffèrent peu de ceux posés il y 2 mois par l’OCDE et indiquant qu’il restait beaucoup de chemin à parcourir pour voir les nouvelles technologies intégrées en classe :

[Les enseignants] ne les [les nouvelles technologies] incorporent pas dans leurs pratiques pédagogiques. En général, ils ne les utilisent que pour préparer leurs cours. La cause n’est pas nouvelle : un déficit d’équipement dans les écoles (équipement souvent obsolète) et un manque de compétences.

Comme le signale très justement l’étude de l’AWT, l’école dialogue de plus en plus difficilement avec les jeunes qu’elle entend éduquer, pour preuve la cohabitation entre des jeunes « Facebook » et l’enseignement de plus en plus compliquée .

De plus, les compétences numériques des jeunes ne sont pas celles attendues par la société ((Source : Etude FTU pour le SPF Intégration sociale)). Or, une récente étude montrait pourtant l’influence positive du Web sur les compétences de rédaction.

Et si on s’inspirait de nos voisins pour Cyberclasse 2.0. ?

La ville de Luxembourg a mené une politique audacieuse, en équipant et en formant d’abord les enseignants, avec l’obligation de partager leurs ressources pédagogiques sur un portail comme Enseignons.be… Ils ont également investi directement dans un réseau wi-fi, avec une classe modèle (un projecteur, un ordinateur pour le prof, et deux ordinateurs dans le fond de la classe pour la remédiation, etc.),  à l’opposé de la conception des labos informatiques tels que nous les connaissons. Ce modèle est ainsi proche de ce que propose la Finlande, dont on connait les excellents résultats dans les études internationales.

L’Espagne et le Portugal ont récemment fait le choix de fournir un netbook à toute une génération d’élèves (fin de primaire). D’autres pays en voie de développement utilisent des solutions comme le projet One Laptop Per Child.

La Flandre alloue directement le budget aux écoles, mais pour s’assurer que les les moyens sont utilisés à bon escient, le directeur doit pouvoir justifier ses investissements, et chaque enseignant est responsable d’une intégration de l’informatique dans son cours. Les enseignants sont également invités à partager leurs ressources pédagogiques sur un « portail créé par et pour les enseignants ».

Pour en savoir plus :

Vous pourrez trouver l’ensemble de l’étude ci-dessous ou sur le site de l’AWT.

Baromètre TIC 2010

Rapport Fourgous « Réussir l’école Numérique »

Rapport Fourgous sur les TICE

Enquête MICTIVO de la Région Flamande

Enquête

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.