25 Oct 2012

Réforme du paysage de l’enseignement supérieur : Marcourt épinglé par la FEF

Marcourt

MarcourtLa communication du Ministre Jean-Claude Marcourt (PS) semble ne pas bien passer du côté de la Fédération des Étudiants francophones (FEF)… et ce alors que se dessine le nouveau paysage de l’enseignement supérieur, dont le décret est annoncé pour décembre.

Le Ministre testerait les réactions grâce à la presse

Comme cela arrive encore trop souvent, l’avant-projet de ce décret a été révélé dans la presse, ici le journal Le Soir. Des voix se sont alors fait entendre, pour critiquer une réorganisation de l’enseignement qui incarnerait la vision régionaliste du ministre, en favorisant Liège et Bruxelles et en pénalisant l’enseignement libre confessionnel (catholique), en particulier, et les hautes écoles, en général. Tous les acteurs concernés par cette réforme regrettent en tout cas de la découvrir – sans qu’aucune communication officielle n’ait été faite au préalable – via les médias… et pointent la politique communicationnelle du ministre liégeois. La FEF est particulièrement irritée : « La méthode de communication du ministre Jean-Claude Marcourt et de son cabinet va à l’encontre de toute logique. Préférant les canaux obscurs de communication, le ministre de l’Enseignement supérieur préfère informer certains acteurs de l’enseignement au dépend de tant d’autres. »

Dernière sortie officieuse en date : ce « non-paper » sur le décret paysage, aujourd’hui. La FEF a été désagréablement surprise par l’annonce de l’existence d’un tel document. Si nous avions déjà constaté qu’il est du goût du ministre de lancer ces avant-projets telles des petites bombes tests afin de tester les réactions de certains acteurs, cela ne convient pas à notre fédération en charge de représenter les étudiants du supérieur.

La FEF attend maintenant du ministre des propositions, à travers une note officielle pour que ses étudiants puissent être consultés de manière officielle.

Le MR est inquiet des absences du ministre

Du côté du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’opposition libérale regrette l’absence de M. Marcourt, qui est aux abonnés absents (en séance plénière et en commission) jusque… fin novembre! Dans un communiqué de presse, la Chef de Groupe MR, Françoise Bertieaux, s’inquiète des délais, sachant que le Ministre a annoncé son décret sur la réforme du paysage de l’enseignement supérieur pour décembre. Période pendant laquelle sera également discuté le budget.

M. Marcourt était déjà absent lors de la dernière séance plénière et ce, bien que son décret sur les nouvelles habilitations dans les hautes écoles passait. Cette semaine, c’est la Ministre Laanan qui a dû assurer la Commission de l’Enseignement supérieur et, à présent, on nous annonce qu’il sera également à l’étranger lors des prochaines commissions, soit jusque fin novembre ! Certes, je peux comprendre que M. Marcourt prenne ses responsabilités en tant que Ministre wallon de l’Economie, mais j’aimerais qu’il se rappelle qu’il a également des grandes responsabilités au sein de la Communauté française. Un secteur qu’il mis dans une grande incertitude et qui attend des réponses… Mais y a-t-il encore un pilote dans l’avion ?

La députée bruxelloise attend donc avec impatience le retour du principal intéressé, car« une réforme aussi fondamentale pour nos universités et hautes écoles mérite mieux qu’une discussion à la va-vite, sur un coin de table et en l’absence de son Ministre de tutelle. »

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.