08 Nov 2013

Ecolo obtient la création de 3.000 places dans les écoles de Bruxelles pour 2014-2015

C’est une petite victoire pour le parti vert : Ecolo a obtenu que 12 millions d’euros soient consacrés à la création de 3.000 places supplémentaires dans les écoles fondamentales de la capitale, pour l’année scolaire 2014-2015. L’idée avait été suggérée la semaine dernière par la Coprésidente du parti, Emily Hoyos, qui souhaitait profiter du report technique du saut d’index, qui interviendra un mois plus tard que prévu en 2014. Et puisque le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles est, on le sait, consacré, en grande partie, aux salaires des enseignants et autres acteurs de l’école, c’est soudain la somme de 12 millions d’euros qui sera disponibles en 2014.

L’urgence est réelle à Bruxelles et en particulier dans les quartiers du centre et du nord de la région. Que ce soit au niveau maternel ou primaire, certaines écoles ne peuvent tout simplement plus répondre aux demandes des parents. Le réseau catholique l’avait encore rappelé en début de semaine : dans la capitale, ses écoles maternelles ont déjà un taux d’occupation de… 99%, et de 98% dans le primaire. Les listes d’attente s’allongent et certains directeurs se disent même victimes de pressions de la part des familles.

Au départ, pourtant, les partenaires des écologistes au gouvernement n’étaient pas emballés par l’idée. A leurs yeux, cette manne providentielle devait plutôt servir à diminuer le déficit budgétaire de la Communauté française (estimé à 92 millions d’euros). L’idée d’Emily Hoyos était sympathique mais pas question de financer de nouveaux projets…. On pensait l’affaire pliée et les Verts renvoyés à leurs chères études.

Mais depuis, les présidents de partis de la majorité Olivier se sont rencontrés. Ecolo a expliqué que cet investissement ne fragiliserait pas le budget 2014 de la Fédération. Socialistes et Humanistes ont reconnu qu’il y avait urgence à trouver une solution à très court terme puisque le plan de Jean-Marc Nollet (Ecolo), Ministre en charge des Bâtiments scolaire, qui vise à ouvrir 20.000 nouvelles places au secondaire et, surtout, au fondamental… ne s’achèvera qu’en 2017. Oui mais demain? Il y a trois années sensibles : 2014, 2015 et 2016. L’idée d’Ecolo est de placer des pavillons modulaires dans les écoles qui en feraient la demande. Les travaux seraient entièrement financés par la Communauté, quel que soit le réseau de l’école (ce qui n’est pas l’usage normalement puisque les réseaux libres et subventionnés profitent d’un financement moins favorable que celui des écoles d’ex-Etat).

La proposition Ecolo vise à donner une véritable bouffée d’oxygène aux écoles bruxelloises par l’affectation de moyens nouveaux. Dans certains quartiers, les directions d’écoles doivent refuser de nombreux élèves et ne savent plus où les envoyer. Le phénomène des multi-inscriptions augmente, si bien que les parents doivent, pour être sûr d’avoir une place, inscrire leur enfant plusieurs années à l’avance et dans plusieurs écoles.

Ecolo indique dans un communiqué que les Ministres Nollet (Ecolo) et Antoine (cdH) travailleront ensemble pour installer ces classes modulaires et régler ainsi cette pénurie de places dans le fondamental. « Nous ne pouvons donc que nous réjouir de la prise en compte de l’urgence de la situation dans les écoles bruxelloises par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’avancement rapide de ce dossier ».

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.