08 Jan 2014

Instit… il y a des signes qui ne trompent pas

Carte blanche de « l

Et oui, comme tu le sais, mon job à moi, c’est maitresse maicresse de maternelle ! (N’ouvre pas la bouche si c’est pour dire des conneries, hein! Nan, mais je sais que beaucoup n’ont pas que du bien à en dire).

Nous les instits, on ne peut pas nous rater!

Je t’ai préparé une petite liste de choses qui font que tu ne peux pas rater qu’une personne est instit! Alors commençons! les signes qui montrent que tu es instit :

Tu dépenses un budget monstre pour des livres (si bien que souvent tu n’oses même plus le dire à ton/ta conjoint(e), tu achètes en cachette).

Vive la récup’!

Tu passes souvent tes weekends à faire des recherches, du découpage, du collage, du plastifiage, toussa toussa … et ça prend beaucoup de place, tu t’étales sur la table, par terre, partout quoi!

Tu as un endroit chez toi ou des endroits, remplis de matériaux de recup’, genre boites à fromage, rouleaux de papier wc, bouchons de toutes sortes, cartons, toussa toussa… Les autres jettent toussa (ou les gardent pour toi car tu recrutes une vraie équipe pour tout ce dont tu as besoin) mais toi tu collectionnes.

Avant de jeter quoi que ce soit, tu le regardes bien pour voir si tu ne pourrais pas en faire quelque chose… Souvent tu finis par garder et peut être même que tu feras rien avec mais impossible de le jeter ! C’est un phénomène surnaturel.

Ton sac pour aller au boulot est « enooorme », il pèse une tonne, parfois c’est même une valise! Non, non, tu ne pars pas en vacances, tu vas juste en classe pour bosser mais souvent on apporte des merveilles pour des activités géniales avec les loulous.

En dehors des heures de classe, tu ne supportes plus le bruit, tu recherches le silence, si bien qu’à la salle des profs règne souvent un bon silence (huuuum! Quand c’est pas la folie, bien entendu, mais là-dessus je peux pas t’en dire plus, c’est secret professionnel!) et que le soir tu ne supportes plus le bruit que font tes nums ou leurs stupides jouets qui font du bruit dans tous les sens! Chuuut… Svp!

Faire une pause signifie vider le lave-vaisselle

Faire une pause signifie t’arrêter de corriger, découper, plastifier, coller et  faire un peu de rangement, vider le lave-vaisselle, le linge, toussa toussa…

Après le boulot, tu as encore du boulot! Bah oui on finit plus tôt que d’autres jobs mais une fois à la maison, on ne peut pas oublier le boulot car on en a encore…

Alors que tu as fini tes années d’études, tu vas encore à l’école, tu parles encore de l’école et de journal de classe! Et parfois, on peut t’entendre répondre : « Ah non , je dois encore faire mon journal de classe, le mettre en ordre… »

Tu fais un boulot multi fonction, un peu comme une maman mais X30! Tu es à la fois prof, éducateur, médecin, psy, clown, directeur, chef, toussa toussa…

Tu as envie de foutre ton poing dans la tronche de ceux qui disent « qu’être prof, c’est la glande! » Bah ouais m*** à la fin rhooooo noméhooo!

Tu as toujours des histoires folles à raconter, vécues en classe, avec les parents et/ou les enfants… toussa toussa… car, ouais, on en voit de toutes les couleurs et des choses incroyables parfois!

Tes propres enfants deviennent tes rats de labo

Tu rigoles toute seule devant certains travaux de tes élèves… mouahahaha!

Tu oublies les chaussures à talons hauts et tu bénis les baskets! Vive les baskets! Surtout quand il faut courir derrière ces petites têtes qui aiment prendre la fuite et courir partout!

Ta meilleure amie est une boite d’Ibuprofène! Elle ne me quitte jamais celle-là!

Les vide-greniers deviennent des cavernes d’Ali Baba. Tu y achètes toujours quelque chose pour ta classe.

Tes propres enfants deviennent tes rats de labo sur lesquels tu testes tes bricolages, activités, jeux… toussa toussa… Bien souvent, ça les amusent hein! T’inquiète pas, n’appelle pas la protection de l’enfance toute suite!

Ton sac, tes poches sont remplis de dessins de tes élèves qu’ils font pour toi. Tu as vu? C’est moi là en rose, j’suis jolie hein?

Tu descends et remontes 1000 pantalons par jour. Bah ouais, les petits, ils n’arrivent pas encore à le faire tout seul et bien souvent les parents n’aident pas en ajoutant les belles ceintures… toussa toussa… Grrr! Même que, parfois, c’est dans la culotte et tu les changes.

Oublie les vêtements blancs!

Même à la maison, tu dis « Allez les amis » pour parler à tes gnômes! Ça te poursuit partout, tu gardes tes tics de la classe à la maison, hihihi.

Tu répètes toujours 1000 fois la même chose ! Et oui, une fois ne suffit pas…

Tu as des chansons pour enfants non-stop en tête et tu les fredonnes même sans t’en rendre compte, même dans la rue! Ouais la honte quoi! Et ça peut rendre fou en plus!

Tu sors du boulot avec de la peinture, de la craie, des taches sur les vêtements, les mains… Mais parfois c’est pire, c’est carrément de la morve que tu as sur toi (lol) ou de la gouache dans les cheveux ou le visage…

Tu ne t’habilles donc plus jamais en blanc! Non, oublie… ça ne sert à rien!

Tu pleures le 30 juin en disant « au revoir » à tes élèves puis tu pleures aussi le 1er septembre quand il faut retourner au taff. Et oui on s’y attache et c’est pas toujours facile de les quitter mais une fois à la maison ce n’est pas facile d’y retourner non plus!

Tu ne comprendras jamais certains parents…

Tu as parfois mal au cœur pour certains enfants. C’est qu’on en voit des choses…

Tu penses à ta classe, tes élèves même la nuit.

Et toussa toussa… Je vais arrêter là car la liste pourrait être encore bien longue.

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.