05 Mar 2014

Combien gagnent les enseignants ?

SalaireLes derniers chiffres du SPF Economie nous informent que, malgré la crise et la modération salariale, le salaire moyen mensuel brut en Belgique a augmenté de 2,87 %, pour se fixer à 3.192 euros bruts. C’est à Bruxelles que les salariés (plus qualifiés et qui doivent en général maîtriser au moins deux des langues nationales) sont les mieux payés. Ils touchent en moyenne 3.694 euros par mois. Les Flamands perçoivent, eux, 3.129 euros.

2.300 euros par mois pour un instituteur en début de carrière

Au sud, les Wallons restent en dessous de la barre des 3.000 euros : 2.989. Il s’agit à chaque fois des rémunérations à temps plein. Et les enseignants? Où se situent-ils par rapport à ces moyennes? Régulièrement, les syndicats réclament une revalorisation de notre traitement, jugé « juste » par rapport à ce gagnent certains de nos collègues européens… ou simplement nos voisins flamands.

Autant le savoir, il existe aujourd’hui 214 barèmes possibles, applicables aux agents et variant suivant la fonction exercée, les titres requis, l’ancienneté et le volume de la charge. Pour rappel, en 2016, il n’y aura plus que 20 barèmes possibles. Le chantier titanesque de la réforme des titres et fonctions initié à l’époque par Marie-Dominique Simonet… et aujourd’hui finalisé par la nouvelle Ministre de l’Enseignement obligatoire, Marie-Martine Schyns (cdH), fera le ménage parmi les 5.000 (oui, vous avez bien lu) fonction différentes dans l’enseignement.

Prenons toutefois les cas les plus courants, ceux des instituteurs, des régents et des licenciés (ou titulaires d’un master). Les barèmes salariaux sont identiques pour les deux premiers. Un jeune temporaire gagnera 2.289,48 euros en début de carrière… et 2.629,37 euros après cinq ans d’ancienneté. En fin de carrière, son traitement mensuel atteindra 4.221,92 euros.

Avec un diplôme de Master, complété par une agrégation, les professeurs de secondaire supérieur gagnent 2.859,34 euros bruts par mois la première année. Après cinq ans, ils toucheront déjà 3.310,55 euros… et jusqu’à 5.390,33 en fin de carrière.

Les profs sont-ils satisfaits de leur salaire?

Mais que pensent les profs de leur salaire? Bien sûr, chaque cas est unique. Il y a des collègues qui travaillent dans plusieurs écoles et doivent donc assumer les trajets obligatoires. Il y a ceux et celles qui ne travaillent qu’à temps partiel (et parfois pour de courts intérims) et espèrent rapidement compléter leur charge horaire. Si le traitement officiel semble très correct, ils sont des milliers à ne pas l’atteindre et à devoir compléter avec une aide du chômage.

Serge est professeur depuis 2002, en charge des cours de Sciences humaines, comptabilité, question juridiques économiques et sociales en 5e et 6e années techniques de qualification. Âgé de 50 ans, cohabitant, il gagne 3.400 euros bruts par mois et 2.350 euros nets pour une charge de 20 heures par semaine. Son salaire, il le juge tout à fait correct… même s’il reconnait avoir du mal à épargner. « J’ai quatre enfants et un style de gestion perso relativement rock’n roll. Ceci dit, en étant un peu plus attentif, je n’arriverais pas à mettre grand chose à gauche ». Les principales dépenses? « Celles destinées aux enfants : activités, fac, école… mais aussi le prêt hypothécaire, énergies, financement voiture… La banalité à l’état pur ».

Son métier, il l’aime et n’envisage pas d’en changer… même pour gagner un peu plus. « Parce que depuis que je le pratique, je n’ai plus l’impression de bosser, parce que je me sens utile et participant à quelque chose de fondamental pour la société. Après 15 ans dans le privé, j’ai fait ma crise de la quarantaine avec deux ans d’avance… mais au lieu de chercher une autre femme, j’ai changé radicalement de carrière. C’est un vrai choix ».

Et vous, que pensez-vous de votre salaire?

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.