10 Juil 2014

Ecolo rappelle que l’enseignement est un investissement

Deleuze hulk petitLes Verts se sont montrés plutôt discrets ces dernières semaines. Après la dégelée électorale de mai dernier – ils ont perdu les deux tiers de leurs représentants à Namur et la moitié au Parlement Bruxellois – nous les retrouvons aujourd’hui en pleine crise de leadership. Emily Hoyos et Olivier Deleuze ont annoncé ce lundi matin qu’ils remettaient leur coprésidence en jeu. La nouvelle équipe devrait être élue au cours d’une Assemblée générale en mars 2015. Et les spéculations sur la succession ont déjà commencé… Mais soit, passons…

Les écologistes se disent favorables à un nouveau « Pacte scolaire »

PS et cdH ont un accord pour gouverner ensemble en Wallonie et à Bruxelles. Dans la région capitale, le FDF rejoindra les socialistes et les humanistes. L’opposition sera donc représentée par le MR (qui prolonge son bail de cinq années supplémentaires), le PTB… et Ecolo. Si les deux premiers ont l’habitude de faire entendre leur voix, Ecolo s’est montré bien sage ces dernières années, bâillonné par une solidarité gouvernementale qu’il n’a pas fini de regretter… Les Verts ont en effet éprouvé de grandes difficultés à trouver un équilibre entre la fermeté des positions écologistes et la collaboration avec leurs collègues qui ne se privaient pas de leur mettre des bâtons dans les roues.

Mais alors qu’on annonce un effort budgétaire douloureux, qui n’épargnera pas l’école, Ecolo sort du bois et rappelle ses engagements à la future majorité au pouvoir : « Les promesses de campagne (l’école est une priorité, gratuité des repas scolaires, financement égalitaire des réseaux notamment pour les bâtiments scolaires) semblent aujourd’hui bien loin. »

« Pour Ecolo, l’enseignement ne peut être une variable d’ajustement budgétaire car l’enseignement c’est un investissement, pas une dépense. Investir dans l’avenir de notre jeunesse, c’est investir dans l’avenir de nos Régions. N’asséchons pas la source de notre avenir! »

Ne pas nier la réalité… mais voir à long terme!

La réalité budgétaire, les écologistes la connaissent. Comment pourraient-ils prétendre le contraire après cinq années de coalition en Wallonie et à Bruxelles? Il faudra se serrer la ceinture et tenter de réformer un système que beaucoup jugent être à bout de souffle. Comment? « En rassemblant tous les partenaires de l’école au-delà des clivages de notre enseignement et de la majorité qui se dessine pour former un Gouvernement. » Et de soutenir toutes celles et ceux qui, dans le monde de l’enseignement (syndicats, associations de parents, chercheurs, milieux patronaux…), réclament un nouveau « Pacte scolaire », avec une vision et des mesures à long terme, articulées autour de quatre engagements :

1. Un enseignement qui permet réellement à chaque élève de découvrir et développer son potentiel, notamment grâce à l’instauration d’un vrai tronc commun jusqu’à 14 ans, source de choix positifs.
2. Des mesures ambitieuses pour accueillir les enseignants lors de leurs premiers pas dans l’école et dynamiser leur carrière pour qu’ils aient envie et l’enthousiasme d’y rester.
3. Un volontarisme à la hauteur de l’essor démographique de nos Régions. « A l’initiative de Jean-Marc Nollet, les moyens affectés aux bâtiments scolaires ont doublé et la créativité a permis de faire face à l’urgence : il faut garder le cap. »
4. La préservation des moyens budgétaires consacrés à l’école.

Ecolo insiste sur le fait qu’il n’a pas modifié son discours après les élections. « Ces quatre engagements ont été mis en avant par Ecolo lors d’un Congrès de campagne consacré à l’enseignement le 22 février dernier et sont plus que jamais d’actualité. »

Pour Ecolo, plutôt que d’envisager des mesures d’économie court-termistes à l’aveugle et sans concertation, le temps est venu de passer de la parole aux actes. Evitons de casser l’outil et rassemblons largement les partenaires de l’école pour prendre les mesures qui s’imposent à court-terme mais aussi et surtout à moyen et long terme en vue du redéploiement des régions Wallonne et Bruxelloise.

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.