23 Déc 2014

Les enfants à l’école jusque 17h00?

sportS’il y a bien une qualité à reconnaitre à Joëlle Milquet, c’est qu’à ses yeux, aucun sujet, aucun dossier n’est tabou. La nouvelle Ministre de l’Enseignement obligatoire semble décidée à marquer l’école de son empreinte. Prochain chantier annoncé : la réforme des rythmes scolaire… un sacré morceau, qui a effrayé bon nombre de ses prédécesseurs.

Partir du terrain et laisser l’initiative aux enseignants

Mais cette fois, pas question d’y aller en mode « bulldozer », en cherchant à tout prix à imposer cette fameuse alternance de sept semaines de cours et de deux semaines de congé pour mieux respecter les rythmes d’apprentissage des enfants. Ceci supposerait d’ailleurs de rallonger d’une semaine le congé de Toussaint (ou d’automne) et le congé de carnaval (ou de détente) et de diminuer de deux semaines les grandes vacances (ou congés d’été). Le secteur de l’horeca et l’industrie touristique dans son ensemble n’y sont pas favorables. De grands formats comme Jean-Pierre Grafé (CDH) en 1990, puis quelques années plus tard, les ministres socialistes Philippe Mahoux (PS) et Elio Di Rupo (PS) ont d’ailleurs échoué à convaincre la société belge francophone du bienfait d’une refonte totale des rythmes scolaires, au bénéfice de tous les élèves. En 2012, Marie-Dominique Simonet s’était elle aussi intéressée à la question et avait lancé une réflexion sur « l’organisation du temps et des rythmes scolaires ».

Près de trois ans plus tard, c’est Joëlle Milquet qui rappelle que le gouvernement a prévu « d’étudier l’opportunité de réorganiser le calendrier des congés scolaires et de l’horaire journalier pour mieux prendre en compte le rythme des élèves » . Dans le cadre du Pacte d’excellence, un nouveau groupe de travail sera mis en place en janvier 2015 et étudiera la possibilité de réorganiser la journée de cours. On ne parle donc pas de revoir la semaine ou l’année scolaire complète. Un pas à la fois.

L’éducation physique sur le temps de midi

Les acteurs de terrain seront consultés et plancheront sur un modèle « idéal » de journée scolaire. Cette dernière pourrait amener les élèves à travailler jusque 17h00 avec une prise en charge des enseignants pour la remédiation et l’aide aux devoirs. Certains cours, comme l’éducation physique, pourraient être déplacés pendant le temps de midi, avec d’autres activités récréatives.

L’idée fait en tout cas plaisir à la Ligue des familles : « Cette proposition se base sur les nombreuses études concernant les rythmes chrono-biologiques des enfants qui signalent notamment des pics d’attention en milieu de matinée et d’après-midi et un besoin de repos et de récupération lors de la tranche méridienne. Elle tient également compte du fait que plus de 80 % des enfants de 3 à 12 ans sont présents à l’école sur le temps de midi et qu’un important pourcentage d’enfants y reste après 16h en raison de l’activité professionnelle de leurs parents. »

Reste à convaincre les enseignants… et les syndicats. Car toucher à la journée de travail, c’est aussi toucher aux horaires, aux charges des professeurs et instituteurs… et imposer ici et là des « heures de fourche » comme on les appelle, ces périodes où l’enseignant est à l’école… mais ne donne pas cours. De plus, il faudra s’entendre que la prise en charge des enfants après les cours. Qui assurera la remédiation? Sera-t-elle obligatoire ou faudra-t-il se contenter d’un accueil extra-scolaire, facultatif, avec des enseignants bénévoles? Devra-t-on augmenter le nombre d’heures qu’un enseignant doit prester pour avoir un horaire complet?

La Ministre de l’Enseignement va maintenant devoir créer le cadre administratif et juridique qui permettra aux écoles qui le souhaitent de tenter de nouvelles approches pédagogiques dans le cadre des rythmes scolaires. En laissant la place aux initiatives locales et en encourageant les enseignants, Joëlle Milquet espère faire remonter les bonnes pratiques qui pourront ensuite être essaimées…

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.