« Pourquoi de plus en plus d’enfants ne rentrent plus dans le moule scolaire ? »

Dys-tribu

# Des adultes conscients

Cette problématique, de plus en plus de parents et d’enseignants l’expriment. Ils se renseignent, lisent des livres, des articles, suivent des conférences, assistent à des salons sur les pédagogies différentes, ils créent des blogs ou des pages Facebook spécifiques, ils cherchent à savoir comment aider leurs enfants…

Souvent guidés par la peur du décrochage scolaire, ces parents sont optimistes et plein de bonne volonté.

Ils ont foi en les capacités de leur enfant, avec ses spécificités.

 

# Profils atypiques

La précocité, l’hypersensibilité ou des troubles comme les Dys, les troubles de l’attention ou du comportement, sont de plus en plus étudiés, reconnus et étayés par des outils d’aide à la remédiation et à l’adaptation.

Néanmoins, elles sont encore cependant difficilement prises en compte dans le système scolaire dans sa généralité, bien que l’on observe localement des initiatives bienveillantes et ingénieuses en coordination entre les enseignants et les familles.

 

Ce qui montre que les mentalités commencent à changer  et qu’il y a une réelle volonté de la part de beaucoup d’enseignants, de faire changer les choses.

 

# Un constat

    Au fond, c’est peut-être le moule de l’école qui n’est plus adapté aux besoins des enfants ? Aujourd’hui, l’école est devenue si normative qu’elle donne l’impression que les enfants sortent de plus en plus du « cadre » et entrent dans la catégorie des « atypiques ». À coups de « il faut bien rentrer dans le moule », les tentatives de « normalisation » de ces atypiques rendent problématiques des situations qui nécessitent uniquement un changement de perspective.

Comment reconnaitre ces enfants atypiques, qu’ils soient surdoués, hypersensibles, dyslexiques, dysphasiques, dyspraxiques, hyperactifs… et autres zèbres ?

Comment les aider à s’épanouir dans cette atypie qui fait aussi leur richesse ?

La situation n’est pas si dramatique et il existe des pistes pour accompagner ces enfants et jeunes adultes dans leur scolarité.

 

Dans une société qui va de plus en plus vite et oblige les individus à s’adapter, Enseignons.be défend le droit d’être soi-même !

 

Récemment, deux anciens collaborateurs du groupe Enseignons.be : Laurent Mérenne (ancien président) et Ingrid Charlier (ancienne administratrice) ont décidé, après leur passage chez nous, de prendre un chemin différent mais pas si éloigné pour ouvrir, avec leur équipe respective, une école à pédagogie nouvelle.

 

Pour l’un, il s’agit de La CiTé École vivante et pour l’autre, L’école des Z’amis d’Andrée Willems Z’atoudys pour les enfants en troubles d’apprentissage.

 

Se lancer dans ce genre de projet nécessite une grande dose de détermination🏆, mélangée à un soupçon de courage💪, le tout saupoudré de bonnes idées. 🎉

👏Enseignons.be souhaite le meilleur du meilleur pour Laurent, Ingrid et leur équipe respective !👏

 

# Que ces exemples donnent à d’autres la force et le courage de poursuivre leurs rêves !

 « L’homme est capable de faire ce qu’il est incapable d’imaginer »

                                                                                            René CHAR

 

# Piste pour des conférences de qualité:

http://cafepeda.be/actualites-blog/

https://www.psychoeducation.be/products/cycle-de-conferences-2019-2020

Virginie Renard – responsable Dys-tribu

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.