Transition primaires – secondaires

          5 CONSEILS METHODOLOGIQUES
La transition primaire- secondaire est synonyme de changement. En effet, l’enfant doit réorganiser son quotidien de A à Z. Changement d’école, d’enseignants, d’attentes, de moyens de transport, d’horaires,… Bref, le quotidien est, pour certains, complètement chamboulé !Il est donc indispensable de les accompagner dans la gestion du quotidien en réfléchissant avec eux à des solutions, pistes, outils,… qui leur permettront de s’adapter progressivement et de mettre en place de nouvelles routines.

Voici 5 conseils à suivre pour gérer au mieux cette transition

  1. CREER DE NOUVELLES ROUTINES

Les routines permettent d’automatiser nos gestes, ce qui nous rend moins sensibles aux distractions.

Pour que la routine ne soit pas trop difficile à développer et à appliquer, il faut limiter le nombre d’étapes et les réaliser toujours dans le même ordre afin de rendre le processus automatique.

▪ Rituel des devoirs (même endroit, même période de temps,…)

▪ Utilisation systématique d’un planning

▪ Rituel du cartable (même endroit, même heure chaque jour)

▪Gestion du portable

▪ …

  1. DONNER DU SENS

Cette transition correspond également à l’adolescence des élèves et la motivation est parfois difficile trouver notamment au moment des devoirs. Alors comment les aider et éviter que cela ne tourne à l’engueulade ou aux conseils moralisateurs qui plongeront le jeune dans une dynamique négative et contraignante ?

A la question « A quoi ça sert ? », il est indispensable de prendre le temps d’y répondre et de réfléchir avec l’enfant sur le sens de ce qu’il fait au quotidien.

Evitez bien sûr les réponses caricaturales:

  • « Parce ce que c’est comme ça, c’est tout ! » Réponse très peu satisfaisante pour l’enfant.
  • « Pour avoir des beaux points », « Pour avoir un bon métier plus tard ». Malheureusement, cela ne satisfait pas tous les enfants. Certains ont effectivement beaucoup de mal à se projeter dans l’avenir.
  • « Pour ne pas devenir chômeur »

Il ne vous est pas demandé de trouver une réponse parfaite à cette question mais bien d’y réfléchir avec le jeune. Il sera intéressant d’y revenir régulièrement afin d’évaluer l’évolution de sa réflexion. Il est important de leur expliquer que tous les cours à l’école n’ont pas pour objectif de « servir à quelque chose mais bien de travailler des compétences transversales comme la réflexion, la logique,…

De plus, n’oublions pas que l’école secondaire n’a pas pour objectif de former au monde du travail. Cela élargit la réflexion à mener.

  1. REACTIVER SES CONNAISSANCES

Une des clés de la réussite en secondaire est la régularité dans le travail. Cela évitera à l’ado de se laisser surprendre lors de périodes d’évaluations plus importantes. La mise en place d’un cadre de travail (rituel des devoirs) permettra la constance dans l’investissement.

Notons également que le cerveau aura besoin de période de consolidation des connaissances afin qu’elles puissent être enregistrées à long terme. Voici un planning de réactivations que le jeune pourra utiliser afin d’éviter d’utiliser uniquement sa mémoire de travail et de perdre rapidement les informations mémorisées.

1ère réactivation : juste après l’étude.

2ème réactivation : Le lendemain.

3ème réactivation : Deux jours plus tard

4ème réactivation : en fin de semaine.

5ème réactivation : à la fin du mois.

6ème réactivation : à la fin de la période.

7ème réactivation : avant l’évaluation

 

  1. ACCEPTER L’AIDE ET LE SOUTIEN

Comme nous le disions précédemment, la transition primaire – secondaire amène son lot de changements. Il est indispensable pour le jeune d’être aidé, accompagné, guidé dans sa gestion du quotidien. Cela ne signifie pas qu’il faut réaliser le travail à sa place. Au contraire, le rôle de l’adulte sera d’amener le jeune à réfléchir par lui-même à des solutions nouvelles et originales lui permettant de faire face aux situations-problèmes. En tant que parents, vous pourrez susciter sa réflexion (Que pourrais-tu faire pour mieux gérer ton matériel ? Aurais-tu besoin d’un matériel spécifique ? Un code couleur ? des intercalaires ? une « farde-accordéon » ? As-tu observé le fonctionnement d’autres élèves de ta classe ? Y-a-t-il des idées qui pourraient te convenir ?,

  1. SOIGNER L’ETAPE DE COMPREHENSION

Lors du passage en secondaire, les professeurs ont des attentes différentes. En effet, ils souhaitent que le jeune soit de plus en plus capable de transférer ses connaissances à des situations nouvelles. Pour cela, le jeune devra soigner l’étape de compréhension et éviter de « foncer » sur l’étape de mémorisation avec comme projet de mémoriser le cours « par cœur ».

Cette étape de compréhension sera le pilier sur lequel reposera le reste de son apprentissage. Cela lui permettra de faire face à différents types de questions posées.

Un excellent exercice pour vérifier la bonne compréhension du cours est de proposer à l’élève de se mettre dans la peau du prof et de l’amener à réexpliquer la matière à une autre personne. Pour ce faire, il pourra utiliser des exemples, des dessins, … La manipulation qu’il fera du contenu nourrira déjà sa mémoire et mettra éventuellement en évidence des problèmes de compréhension.

 

Retrouvez le site internet d’Evocation: www.evocation.be ainsi que la page Facebook Evocation: www.festivalootb.com

Sophie Vanden Plas

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.