Dys
17 Oct 2019

Et si certains blocages venaient de la peur de réussir, de la peur de rater ou de la peur d’être à la hauteur ?

Nous avons tous en nous un immense potentiel, des talents et une intelligence originale et propre à chacun de nous. Et parfois, c’est comme si ce potentiel n’était pas accessible et/ou avec une impression de ne pas pouvoir l’exprimer.

Et si pour certains enfants, l’amour reçu et celui qu’ils apprennent à se donner pouvait avoir un impact important sur la capacité à mémoriser, à fixer et à intégrer un apprentissage.

J’ai pu observer dans mes consultations avec les enfants comment la grossesse, la naissance et l’histoire personnelle peuvent déterminer les habiletés à rentrer avec facilité ou non dans les apprentissages. Certains élèves vont avoir parfois des comportements inadéquats et dérangeants ou avoir une problématique liée aux apprentissages. Certains élèves vont développer une hyper sensibilité et peuvent avoir une difficulté à contenir les émotions ressenties dans leurs corps. Quand un stress important arrive très tôt dans la petite enfance, l’enfant va apprendre à bloquer sa respiration et une partie de son potentiel pour se protéger et éviter de sentir quelque chose qui fait mal.

Le travail avec le corps et avec la respiration peut permettre d’aller chercher la force vitale, de débloquer et de libérer des blocages importants qui se trouvaient dans le corps depuis un long moment. C’est d’ailleurs le cas de Maxime qui n’avait jamais osé lever son bras pour participer en classe et qui n’osait pas dire la bonne réponse par peur de se tromper. En pratiquant les exercices de la méthode Félicitée avec son enseignante, il a pris de l’assurance et s’est mis à oser s’exprimer et à lever son doigt. Une belle surprise pour ses professeurs qui n’avaient presque jamais entendu le son de sa voix. Des témoignages comme celui de Maxime, il y en a de nombreux récoltés dans les écoles. Il s’est ouvert à une plus grande partie de son potentiel et a pris confiance en lui.

Pour certains enfants, la porte du corps peut être pertinente et efficace pour libérer certains blocages tels que la lecture, l’écriture, les mathématiques, les troubles DYS comme la dyslexie, la dyscalculie, les troubles de l’attention et le TDA/H .

Le travail avec le corps et particulièrement l’association du mouvement et de la respiration va permettre de centrer, d’apaiser les angoisses, de stimuler la vitalité, d’enraciner, de développer l’estime de soi, de s’ouvrir, de détendre et de calmer.

 

 

Catherine Delhaise – Auteure de la méthode Félicitée.

La première méthode ludique spécialisée dans l’épanouissement et l’aide aux apprentissages pour stimuler son potentiel en 7 minutes. https://www.felicitee.be/

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.