Outils numériques et élèves à besoins spécifiques

Comment et pourquoi introduire l’outil numérique en classe pour les élèves à besoins spécifiques ?

Ça y est, c’est la rentrée ! Vous êtes sans doute en train de faire la connaissance de votre nouvelle classe et des élèves qui composeront ce nouveau groupe en y apportant chacun leur singularité. Il est possible que l’un d’eux vous invite à faire connaissance avec son outil numérique. Pas de panique, vous disposez certainement déjà de toutes les compétences nécessaires pour accompagner cet élève dans ses apprentissages. De plus, peut-être avez-vous eu l’occasion d’utiliser l’outil numérique dans votre pratique professionnelle suite à la situation sanitaire que nous traversons. Quoi qu’il en soit, cet outil ayant le statut d’un aménagement raisonnable, il ne pourra pas vous imposer une charge de travail disproportionnée. En effet, cet aménagement ayant été attesté par un professionnel sera en principe totalement maîtrisé par l’apprenant. Celui-ci étant autonome, votre rôle principal en tant qu’enseignant sera de créer une place pour ce nouvel outil substitut des classeurs, du plumier et des manuels scolaires. Ces derniers étant disponibles en téléchargement gratuit sur le site NumaBib !

Pourquoi ce projet est-il porteur de sens autant pour l’enseignant que pour l’élève ?

Un enfant atteint d’un ou plusieurs troubles de l’apprentissage n’est pas en mesure d’automatiser des tâches qui demandent normalement très peu d’énergie attentionnelle. Par exemple, un enfant dysgraphique, présentant donc une écriture lente, peu lisible et douloureuse, ne parvient pas à automatiser l’écriture manuelle. Son geste graphique continuera donc à lui demander énormément d’énergie. Ainsi, il se fatigue et ne parvient plus à réaliser une autre tâche simultanément. En conséquence, ce geste pourtant simple pour la plupart des apprenants met l’élève en situation de double tâche. Pour vous représenter cette double tâche, rappelez-vous la situation dans laquelle vous étiez lorsque vous appreniez à conduire : vous deviez constamment réfléchir aux pédales, à la vitesse, aux panneaux, aux indications données par le moniteur sans oublier les piétons, les cyclistes, les voitures, les motos… Tout cela vous demandait une énergie non négligeable ! Un enfant dysgraphique à qui on demande d’écrire de manière prolongée se trouve dans une situation similaire. Son outil numérique, qu’il soit un PC ou une tablette, lui permettra d’économiser l’énergie gaspillée par le geste de l’écriture. En effet, taper sur les lettres d’un clavier lui sera plus aisé que de « dessiner » chacune d’elles. Ainsi, cet élève sera en mesure d’avoir une écriture moins douloureuse, plus rapide et évidemment plus lisible. De ce fait, ce même outil numérique vous permettra en tant qu’enseignant, d’une part, de maintenir le rythme d’apprentissage avec l’ensemble du groupe classe et, d’autre part, de pouvoir relire les productions écrites, élément indispensable pour être en mesure de l’évaluer le plus adéquatement possible.

Comment introduire un outil numérique au sein de votre classe ?

Cette introduction est bien plus simple qu’il n’y paraît ! Si vous utilisez un manuel scolaire, l’élève pourra tout simplement les commander sur NumaBib. Si vous vous basez sur des supports didactiques en format papier dactylographié, l’enfant pourra lui-même les scanner. Il suffira alors de les lui remettre à l’avance. Si vous créez votre cours vous-même sur ordinateur, magnifique, la clef USB ou le Drive deviendront vos meilleurs amis !

Bien évidemment, il va de soi qu’il sera nécessaire de placer l’élève proche d’une prise électrique. 🙂

Finalement, il est à la portée de tous d’accueillir avec bienveillance un élève « dys » et son outil numérique, nouveau compagnon de travail au sein de votre classe. Néanmoins, si des craintes persistent et que vous souhaitez être soutenu.e, informé.e ou formé.e sur ces nombreux outils, APEDA propose un catalogue de formations pouvant répondre à ces besoins.

Par Christelle Colonval et Déborah Houba, Responsables des formations chez APEDA 

S'abonner à notre newsletter

Recevez gratuitement les dernières actualités de l'enseignement dans votre boîte mail.