Notre nouvelle Ministre de l'Enseignement obligatoire aura fait la Une des médias cette semaine. Il faut dire que Joëlle Milquet - et c'est un bonheur - n'a pas sa langue en poche. Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, elle ne laisse personne indifférent. C'est une femme entière, une fonceuse, une grande gueule au sens le plus noble du terme. Bref, c'est une politique, une vraie. Et les politiques, cela ose tout... c'est d'ailleurs à ça qu'on les[...]

Voir plus

Une institutrice maternelle qui ne presterait que 21 heures par semaine dans sa classe, un régent qui ne travaillerait, lui, qu'un peu plus de 18h. Le reportage consacré hier par RTL-TVI, aux "avantages" et "inconvénients" du métier d'enseignant aura gâché la soirée de plus d'un professeur. Voyez plutôt : Un(e) instituteur/trice maternelle --> 21h/semaine Un(e) instituteur/trice primaire --> 20h/semaine Un professeur au secondaire[...]

Voir plus

Les enseignants ont été nombreux à manifester leur mécontentement ce matin, en participant aux arrêts de travail programmés par leur syndicat. Ils ont ainsi pu prendre connaissance des mesures budgétaires conclues par les gouvernements fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des mesures qui impacteront directement leurs traitements, leurs pensions... et leurs conditions de travail. Une baisse minimum de 22% de nos pensions Parlons[...]

Voir plus

L’information est tombée ce matin : l’exécutif communautaire a arrêté son budget 2015. "Un budget sérieux et rigoureux, respectueux des francophones", précise la Ministre de l'Enseignement obligatoire, dans un communiqué. Les DPPR sont épargnés Et lorsqu'on découvre les mesures d'économies prévues, on peut constater que l'enseignement est globalement épargné. Du moins, pour le moment. Joëlle Milquet semble avoir pris la mesure[...]

Voir plus

Le gouvernement fédéral est finalement né cette semaine. L'accord signé par les quatre partis au pouvoir (MR- Open VLD- CD&V et NV-A) prévoit une réforme des pensions qui verra l'âge-clé pour le départ à la retraite passer de 65 aujourd'hui à 66 ans en 2025, pour culminer à 67 ans en 2030. Un saut d'index est également prévu... mais, assure le futur gouvernement, "il épargnera les bas revenus et les allocataires sociaux". La[...]

Voir plus

Carte blanche de Thibault Vanesse, enseignant. Combattre les inégalités scolaires est l’objectif annoncé par le gouvernement (sortant) de la Communauté Française. Si l’on peut supposer que cet objectif est vraiment voulu par les membres de ce gouvernement, il faut bien constater que les moyens qu’il utilise, et surtout les moyens qu’il ne met pas en œuvre font que le décret qui modifie l’organisation du premier degré va augmenter[...]

Voir plus

C'est à un feu nourri de questions que la nouvelle Ministre de l'Enseignement, Joëlle Milquet (cdH), a dû faire face ce jeudi, en Commission de l’Éducation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Que faire des inspecteurs lauréats? Et comme on pouvait s'y attendre, l'imbroglio juridique qui pèse depuis un an sur les inspecteurs de l'enseignement s'est invité dans les débats. Cette fois, c'est la députée Christie Morreale[...]

Voir plus

Toutes les écoles de nos quatre réseaux d'enseignement sont dans l'attente. Elles n'ont pas encore perçu le solde des frais de fonctionnement 2014 dont les versements auraient dû être effectués entre le 21 et le 24 septembre. Cet argent, elles en ont pourtant bien besoin... car c'est avec ce budget qu'elles honorent les factures liées aux travaux, à l'entretien, aux cantines, au chauffage des classes, etc. Sans oublier bien sûr les salaires[...]

Voir plus

La Fédération Wallonie-Bruxelles devra se serrer la ceinture. Nous l'avons déjà écrit et l'écrirons encore. Parmi les pistes d'économies envisagées par le gouvernement, on retiendra la lutte contre les options et filières peu fréquentées dans l’enseignement technique et professionnel. L’idée est d’inviter les établissements, de tous les réseaux, à collaborer pour éviter de multiplier, au sein d’une même zone géographique,[...]

Voir plus

Voilà déjà un an que le Salon Educ a déménagé de Namur vers Charleroi. L’affluence de visiteurs toujours plus grande, les problèmes de parking, le nombre croissant d’exposants faisait que les organisateurs se sentaient un peu à l’étroit dans les allées de Namur Expo. Salon Educ : 21e édition Les enseignants ont dû se faire au changement. Ce n’était pas simple. Mais le rendez-vous est resté incontournable pour tous ceux qui[...]

Voir plus