Que nos lecteurs nous excusent, principalement nos collègues instituteurs. Dans cet article, nous parlerons surtout de la formation "d'institutrice primaire". Dans la langue française, vous le savez, c'est le masculin qui l'emporte. Nous ferons une exception. Par facilité, d'abord. Par élégance, ensuite... et enfin parce que - si vous avez lu notre billet consacré au rapport de l’Agence pour l’évaluation de la qualité de l’enseignement[...]

Voir plus

La surprise est tombée lundi soir : après un petit bail de dix mois, Marie-Martine Schyns - que tout le monde voyait rempiler au ministère de l'Enseignement obligatoire - a finalement cédé sa place à Joëlle Milquet. Une ministre "de premier plan" Quelques heures plus tard, le président du MR, Charles Michel, et Kris Peeters (pour le CD&V) se voyaient confier par le Roi une mission de "formation". A charge pour eux de mettre en place[...]

Voir plus

La majorité PS-cdH s'est engagée à revoir la formation initiale des instituteurs et régents avant la fin de la législature. A terme, face aux exigences du métier, cette refonte imposera un allongement de la durée des études à 4 ans (dans un premier temps) puis à 5 ans. Une image d'études "faciles" Une telle promesse figurait déjà dans la précédente déclaration de politique communautaire. Mais la réforme était restée dans les[...]

Voir plus

C’est officiel, Joëlle Milquet sera la prochaine patronne de l’enseignement. A 53 ans, elle devient la 5e ministre à ce poste depuis… 2004 et remplacera Marie-Martine Schyns, qui se consolera avec la casquette de chef de groupe au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’ex-Ministre de l’Intérieur a également reçu de son parti les portefeuilles de la Culture, de la Petite enfance et des crèches. En outre, elle occupera le[...]

Voir plus

L'accord de majorité 2014-2019 a finalement été rendu public. Socialistes et humanistes y ont détaillé leurs priorités pour l'enseignement. Ils s'engagent ainsi à recruter 750 nouveaux enseignants pour organiser de la remédiation dans les classes, en priorité en primaire, et durant les premières années du secondaire, à allonger la formation des futurs instituteurs et régents, en la faisant passer de 3 à 4 ans sous cette législature,[...]

Voir plus

La perspective de créer un cours commun d’éducation à la citoyenneté, au lieu du cours de religion ou de morale non confessionnelle, dans les écoles de l’enseignement officiel a été largement commentée ces dernières heures. Après des années de débats et consultations, la majorité PS-cdH a tranché : le nouveau cours sera doté de référentiels spécifiques, incluant un apprentissage des valeurs démocratiques, des valeurs des droits[...]

Voir plus

L'accord de majorité révélé jeudi (voir notre article du 18 juillet) l'a finalement couché noir sur blanc : avant la fin de la législature, les écoles primaires et secondaires de l'enseignement officiel (pour l'heure, on ne parle pas du réseau libre dans le texte... mais y échappera-t-il? La Communauté française a le pouvoir d’imposer à toutes les écoles un nouveau cours à glisser dans leurs grilles) dispenseront un cours commun d’éducation[...]

Voir plus

Après 41 jours de négociations, PS et cdH ont finalement bouclé un accord pour la Wallonie et la Communauté française. Au programme : emploi, économie, politique sociale, logement, mobilité... et enseignement! Les discussions ont été longues. Plus que jamais, l’argent est le nerf de la guerre. Les entités fédérées hériteront de nouvelles compétences suite à la réforme de l’État et devront économiser près d'un milliard d'euros. La[...]

Voir plus

Le gouvernement bruxellois sera bientôt sur les rails. Les militants PS et FDF, réunis jeudi en congrès, viennent de donner leur feu vert unanime à une participation au gouvernement régional.  Le cdH devrait rassembler ses membres ce samedi. Mais on attend toujours la fumée blanche du côté de l'Elysette. Elio Di Rupo et Benoit Lutgen se sont retrouvés aujourd'hui à Namur pour une nouvelle réunion sur l'élaboration des déclarations de[...]

Voir plus

On connait tous maintenant le fameux CE1D : cette épreuve externe proposée aux élèves de 2e secondaire… et qui porte sur le français, les mathématiques... et les langues. Avec le CEB et le CESS, le CE1D fait partie de ces tests standardisés conçus par le Ministère de l’Enseignement, et qui ont notamment pour objectif de nous renseigner sur le niveau de nos élèves. -4% en maths : nos élèves en petite forme Nous connaissions déjà[...]

Voir plus