Salon Educ

Les mots de Bruno : ce que veulent les jeunes

Par Bruno HUMBEECK*, publié le 03/09/2022.


La concertation est un des principes de base d'une démocratie authentiquement participative, réellement active et effectivement enracinée dans le terreau qui la rend vivante. Cette pratique qui consiste à faire précéder une décision d'une consultation des parties concernées est aujourd'hui, en ce compris à l'école, réduite à une portion congrue... 

Or, si on prend le temps, d'interroger les jeunes, les élèves qui sont systématiquement les grands oubliés de toutes les réformes scolaires alors qu'ils en sont pourtant les principaux bénéficiaires supposés, à propos de ce qu'ils souhaitent, on entend principalement trois préoccupations :

  • Etre accompagnés sans stress;
  • Etre évalués intelligemment;
  • Etre guidés pour agir et réfléchir par eux-mêmes.

Apprendre dans la sérénité, en sachant où on est et où on va en étant soi-même actif pour réaliser ces apprentissages... Voilà la base, me semble-t-il, d'un beau programme pédagogique de nature à donner à un pacte éducatif un véritable contenu et une réelle ambition... Evidemment, pour songer à mettre cette couche de fond élémentaire derrière un pacte d'excellence uniquement pensé par des adultes qui ont l'école derrière eux, il aurait sans doute fallu, plutôt que de n'interroger que les techniciens de l'éducation, prendre simplement le temps  d'écouter les principaux acteurs du système éducatif : les élèves... 

On aurait par ailleurs profité de l'exercice pour leur montrer ce qu'est véritablement une concertation plutôt que de se contenter, comme on le fait bien trop souvent à l'école, de leur expliquer comment cette pratique démocratique devrait fonctionner en théorie alors que l'on se révèle en réalité le plus souvent incapable de la mettre réellement en actes...


* HUMBEECK Bruno est psychopédagogue et auteur de nombreuses publications dans le domaine de la prévention des violences scolaires et familiales, de la maltraitance, de la toxicomanie et de la prise en charge des personnes en rupture psychosociale et/ou familiale. Il travaille à l'université de Mons. 

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Je refuse Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.