CEB ROCHDUR

20 activités pour mieux connaitre et protéger les insectes

Temps de lecture : 9 min.

Par Corentin CRUTZEN pour le magazine SYMBIOSES, 138, 3è trimestre 2023.

Partir à la découverte des insectes et des « p’tites bêtes » dans la cour ou aux abords de l’école, rien de plus simple ! Voici quelques pistes concrètes intégrant les sens, l’action, la réflexion. Ensemble, elles peuvent former un parcours global.1

Public : dès 6 ans, adaptable pour les adolescent·es et les adultes.
Durée : Les activités proposées peuvent être organisées isolément ou faire partie d’un parcours de découverte du monde fascinant des arthropodes sur un temps plus long.


1. Se familiariser

Objectif : 

Sensibiliser et intéresser les apprenant·es au monde des insectes. Qui sont-ils, où vivent-ils ? Recueillir les représentations initiales sur les insectes.

Idées d’activités :

· Représentations initiales : permettre à chacun·e d’exprimer ce que lui évoque le mot « insecte », sous forme de brainstorming, d’un dessin, d’un petit texte, d’une carte conceptuelle2, d’un photolangage ou d’une sculpture en argile.

· Conte : au travers d’un conte ou d’une histoire sur les insectes, inviter les apprenant·es à réfléchir à leur rapport à ces petites bêtes. Les aiment-ils ? Leur font-elles peur ? Pourquoi ?

· Visionner un film : des films comme Fourmiz1001 pattes, Minuscule ou Microcosmos nous plongent dans un monde à hauteur d’insectes et permettent de se familiariser avec leur mode de vie. Une première approche ludique pour s’intéresser à ce monde méconnu. Proposer aux élèves de s’exprimer librement suite au visionnage.


·Totem : chaque apprenant·e tire au sort un insecte « totem » en début de parcours. Cela permet à chacun·e de mieux connaître « son » insecte, de se l’approprier et de créer un lien affectif avec celui-ci. Par exemple, Jeanne s'appellera désormais « Abeille ». Elle reçoit le badge de son insecte à porter lors des activités. 

2. Vivre des expériences de découverte

Objectif :

Partir à la rencontre des insectes par les sens et par le corps en organisant des sorties en nature. Où vivent-ils ? Comment vivent-ils ?

Idées d’activités :

· Collecte d’insectes : équipé·es de boîtes-loupes et de petits pinceaux à poils souples, partir à la recherche d’insectes dans leur milieu naturel : forêt, prairie, milieu humide, potager de l’école, espace vert à proximité… Découvrir leur variété. Veiller à les capturer doucement, sans les blesser (avec le pinceau). Les observer attentivement, les dessiner puis essayer de les identifier à l’aide d’une clé d’identificationou d’une application4, avant de les relâcher au même endroit.

· Se mettre dans la peau d’un insecte : organiser des jeux d’imitation des comportements, des postures, des déplacements, de la vision des insectes… Pour découvrir leur monde « de l’intérieur » et changer la perception qu’on peut en avoir.

3. S’informer et comprendre

Objectif :

Découvrir la biologie des insectes (anatomie, morphologie, cycle de vie, régime alimentaire, etc.) et leurs comportements. Connaître les insectes, comprendre leur place dans les écosystèmes et leurs rôles pour les humains.

Idées d’activités : 

· Carte d’identité : à partir de l’observation d’un insecte vivant (dans la nature ou en classe) et de recherches documentaires, réaliser sa carte d’identité : son nom scientifique, ses caractéristiques, son habitat, son alimentation, son mode de déplacement, ses prédateurs, etc. Compléter la carte d’identité par un dessin d’observation.

· Cycle de vie : retracer, en images, le cycle de vie de plusieurs insectes pour comprendre les différents stades de développement, souvent plus complexes et variés que chez les vertébrés. 

· Pollinisation : par un jeu, faire comprendre aux apprenant·es le fonctionnement de la pollinisationde la fleur (et ses différentes parties) par l’abeille (ou autre insecte pollinisateur). En complément, vous pouvez proposer le jeu des assiettes6 : « Qu'est-ce qui, dans notre nourriture, dépend directement ou indirectement de la pollinisation, donc des insectes pollinisateurs ? ».

· Visiter un insectarium : partir dans un voyage ludique au sein du monde fascinant des insectes en les observant dans des vivariums, comme chez HexpodaDécouvrir comment ils échappent à leurs prédateurs, se camouflent et grandissent, apprendre s’ils sont dangereux ou non. L’occasion de découvrir de nombreuses espèces, de chez nous et d’ailleurs.

4. Développer son esprit critique et se positionner

Objectif :

Comprendre l’impact de la disparition des insectes au niveau local et mondial, le lien avec certaines activités humaines. S’interroger sur nos valeurs, nos modes de vie. Interroger notre relation aux insectes (différente selon les cultures).

Idées d’activités : 

· Équilibre écologique : distribuer à chaque apprenant·e une carte représentant une espèce. À l’aide d’une ficelle, matérialiser les différentes chaînes alimentaires ; la ficelle peut passer plusieurs fois au même endroit. Introduire symboliquement des perturbations dans l’écosystème (insecticide, sécheresse, modification du milieu, introduction d’une espèce envahissante, etc.), qui entraînent la disparition de certaines espèces (celles-ci doivent donc lâcher leur ficelle). Faire réfléchir ensuite les élèves sur l’interdépendance entre les espèces et l’importance d’un équilibre écologique.7

· Discussion philo : au travers de discussions philosophiques8, se questionner sur la place des insectes dans la nature, sur la notion d’utilité de toutes les espèces, sur la peur de ce qui est différent, sur les causes de leur déclin massif, sur la nature de l’intelligence individuelle ou collective (considérant les incroyables capacités des abeilles et des fourmis). Exemples de questions philo9: « Faut-il mettre sur le même pied le fait d’écraser un moustique et d’égorger un cochon ?», « L’estime dépend-elle de la taille ? », « Si j’étais une fourmi, quelle serait ma vision du monde ? », etc.

· Mesures politiques : se renseigner sur les mesures de protection prises au niveau local (et international avec les plus âgé·es), par exemple en interrogeant un·e expert·e de la commune, un·e environnementaliste et un agriculteur ou une agricultrice. Les mesures mises en place sontelles suffisantes ? Pourquoi ne limitons-nous pas davantage l’usage d’insecticides (enjeux économiques, sanitaires, politiques) ?...

5. Participer de manière encadrée

Objectif :

Accompagner les apprenant·es dans la réalisation de petits projets permettant aux insectes d'être accueillis à l’école ou chez soi et préservant leur environnement.

Idées d’activités : 

· Prendre part à un recensement participatif : en juillet, Natagora invite les citoyen·nes à compter les papillons du jardin et à lui envoyer les observations (https://papillons.natagora.be), ce qui permet de mesurer l’évolution des populations. D’autres associations développent également des projets de sciences participatives autour des petites bêtes : Adalia, Apis Bruoc Sella, etc. 

· Réserve naturelle miniature : dans une jardinière, créer une mini réserve naturelle en y plantant des aromatiques qui feront le bonheur des butineurs, des fleurs nectarifères qui attireront les papillons, en y posant une bûche percée pour les abeilles solitaires et un fagot de tiges creuses qui accueillera des abeilles sauvages. Placer au soleil près du bord d’une fenêtre, et profiter toute l’année d’un spectacle fascinant à observer.

6. Agir de manière autonome et collective

Objectif :

Mettre en place des actions collectives, décidées et organisées par les participant·es au projet, pour valoriser les apprentissages et pour partager concrètement autour de soi des initiatives en faveur des insectes.

Idées d’activités :

· Zone sauvage : consacrer une petite parcelle (à l’école, dans le jardin des élèves) où on laissera la nature sauvage se développer, en évitant de tondre. Ces quelques mètres carrés d’herbes folles abritant de nombreuses espèces d’insectes sont un espace privilégié pour la biodiversité.10

· Interpelle ta commune : les apprenant·es interpellent le Conseil communal en écrivant une lettre ou en organisant une rencontre avec les élu·es, pour demander ce que la commune a mis en place pour la préservation des insectes et de leurs habitats. Faire des propositions de mesures complémentaires.

· Participer à un chantier nature : plus de 500 réserves naturelles existent en Belgique. Organiser un chantier d’entretien de l’une d’elle, par exemple avec Natagora11, permet d’agir concrètement tout en rencontrant des acteurs locaux.

7. Évaluer et communiquer

Objectif :

Faire le point sur les difficultés et les réussites ; recueillir les ressentis et évaluer les apprentissages ; communiquer pour valoriser les démarches réalisées.

Idées d’activités : 

· Qu’ai-je appris ? : en fin de parcours, revenir avec les apprenant·es sur leurs représentations initiales et observer comment elles ont évolué. Leur demander d’écrire un texte (ou de faire un dessin) sur ce qu’ils et elles ont découvert à propos des insectes durant ce parcours. Si vous aviez réalisé une carte conceptuelle avec les apprenant·es en début de parcours, vous pouvez leur demander d’en réaliser une nouvelle et observer avec eux l’évolution en les comparant.

· Exposition : organiser une exposition où les apprenant·es tiennent un stand d’activités et partagent leurs apprentissages et expériences avec les autres classes, les parents et, pourquoi pas, aussi des journalistes.

Corentin CRUTZEN pour le magazine SYMBIOSES, 138, 3è trimestre 2023.

De nombreuses activités sont aussi disponibles sur notre plateforme d'échange :


  1. Sur base de la Spirale de l’ErE : https://tinyurl.com/spiraleErE
  2. Souvent appelée “mindmap”, c’est un schéma qui représente visuellement les relations entre des concepts et des idées. Cela permet d’observer comment les apprenant·es structurent leurs idées, leur pensée sur un sujet.
  3. De nombreuses clés d’identifications sont disponibles gratuitement sur internet ou p.ex. via le SPW. Voir aussi les Outils pp 20-21.
  4. Des applications comme ObsIdentify permettent de prendre en photo un insecte et de l’identifier. A coupler avec un livre spécialisé, pour une identification certaine.
  5. Exemple sur l’Ecolothèque de Montpellier : https://tinyurl.com/actipollinisation Un livret informatif très fourni sur les insectes pollinisateurs est également disponible sur le site du Sappol : https://tinyurl.com/livretpollinisateurs
  6. https://tinyurl.com/jeuAssiettes
  7. Exemples et récits d’activités sur les chaînes alimentaires et les interdépendances entre vivants dans SYMBIOSES n°133 : https://tinyurl.com/symbioses133 
  8. Exemple d’activité philo sur les animaux (à adapter légèrement pour les insectes) dans la revue Philéas & Autobule n°74
  9. Voir notamment l’essai Philosophie de l’insecte, J.-M. Drouin, éd. Seuil, 256 p., 2014
  10. Le site de Natagora offre des conseils pour favoriser les insectes https://reseaunature.natagora.be/insectes
  11. www.natagora.be/agir-sur-un-chantier-nature


Suivez  Enseignons.be ASBL sur les réseaux sociaux : 

           

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Je refuse Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.